WWF-Canada Blogue:
Espèces

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


50 récits: Un autre succès de conservation: L’entente sur l’aire marine Gwaii Haanas

Par Darcy Dobell

Vice-présidente, Conservation du Pacifique

Les aigles étaient peut-être simplement venus profiter de la marée basse des Spanish Banks voisines. Ou peut-être étaient-ils venus nous rappeler que la conservation exige force et vision. Tout est question de point de vue… ce qui est également valable pour l’Entente sur l’aire marine elle-même.

L’entente signée aujourd’hui ne mentionne pas précisément le projet de Réserve d’aire marine nationale de conservation de Gwaii Haanas. Pas plus qu’elle n’indique ce qui sera fait ou non pour protéger le fabuleux héritage écologique et culturel de l’environnement marin de Gwaii Haanas. Autrement dit, l’entente n’est qu’une déclaration d’intention. Pourquoi alors le Fonds mondial pour la nature Canada félicite-t-il la nation haïda et le gouvernement du Canada?

Nous voyons l’entente comme une étape très importante du long périple entrepris en 1985 lorsque la nation haïda déclarait l’archipel de Gwaii Haanas Site patrimonial haïda. Depuis 25 ans, le peuple haïda a pavé la voie à d’énormes avancées au chapitre de la conservation et d’une approche durable, notamment par la désignation de la Réserve de parc national de Gwaii Haanas  en 1993, et l’accord conjoint d’aménagement du territoire  entre la nation haïda et la C.-B. en 2007. Ces ententes attestent la détermination de la nation haïda à collaborer avec d’autres gouvernements par la voie d’ententes de gestion qui font fi des traditionnelles distinctions entre écologie, communauté, patrimoine et économie.

(c) WWF-Canon/C.M. Bahr

« La désignation de Site patrimonial haïda a toujours couvert la terre et la mer », déclare Guujaaw, le président du Conseil de la nation haïda. L’entente signée aujourd’hui est en fait une promesse de la nation haïda et du gouvernement du Canada d’étendre la zone de conservation et de gestion du haut des montages au fond de la mer. Il y a donc tout lieu de célébrer!

Il reste encore beaucoup à faire pour mener à terme le projet de désignation de Réserve d’aire marine nationale de conservation. Le personnel du Fonds mondial pour la nature Canada de la région du Pacifique poursuivra son étroite collaboration avec le peuple haïda, les organismes du gouvernement du Canada et autres pour que le processus bénéficie des meilleures connaissances scientifiques et en gestion d’écosystèmes. Pour aujourd’hui, nous nous contentons d’admirer les aigles, et d’applaudir la force et vision qu’ils symbolisent à cette occasion.