WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Les changements climatiques entraînent des phénomènes météorologiques plus intenses

Nous leur souhaitons de pouvoir s’en remettre au plus tôt, non seulement en réparant ce qui a été endommagé, mais aussi en constituant des communautés plus fortes, plus résilientes et mieux préparées à ce que l’avenir nous réserve. Car bien des gens seront confrontés aux crues des océans et aux fluctuations des régimes climatiques qui se traduiront souvent par des tempêtes plus intenses et des pluies diluviennes.


Photo-satellite de l’ouragan Sandy balayant la côte Est des États-Unis. Photo: NASA par le truchement de Getty Images

Sandy est la dernière en date d’une longue série de phénomènes météorologiques extrêmes et inusités qui se sont produits ces dernières années un peu partout dans le monde et qui tendent à se manifester de plus en plus fréquemment avec plus d’intensité.

Malheureusement, les changements climatiques font en sorte que les phénomènes extrêmes comme l’ouragan Sandy vont devenir la norme plutôt que l’exception.

Selon le climatologue Kevin Trenberth, la hausse des températures moyennes des océans et de l’air qu’entraînent les changements climatiques augmente le taux d’humidité de l’atmosphère, ce qui provoque des pluies plus abondantes. Parallèlement, les changements climatiques font monter le niveau des océans, ce qui augmente les risques d’ondes de tempête. On peut en conclure que, même si les changements climatiques ne génèrent pas nécessairement un plus grand nombre de tempêtes, ils peuvent en accroître la violence comme ce fut le cas pour Sandy. Cet ouragan a en outre touché terre durant les grandes marées d’automne, une coïncidence qui en a décuplé les effets dévastateurs.

Faisant allusion au fait que les températures plus élevées de l’air et de l’eau augmentent l’intensité et la durée de tempêtes déjà dangereuses en soi, la climatologue Amanda Staudt de la National Wildlife Federation a écrit que l’influence des changements climatiques, « c’est comme doper les ouragans aux stéroïdes ». De la même manière que les stéroïdes rehaussent la moyenne des performances d’un athlète au fil de sa saison, les changements climatiques augmentent les risques de tempêtes records au cours d’une période donnée.

Et cette période, c’est le temps qu’il faut pour qu’une tendance s’installe. Ainsi que le faisait remarquer un article diffusé en ligne par le magazine New Yorker, « comme c’est le cas pour tout événement particulier de perte associé à la météo, on ne peut imputer Sandy aux changements climatiques. On peut dire cependant que cet ouragan s’inscrit dans une tendance générale pour l’Amérique du Nord – pour l’ensemble de la planète, en fait – vers des phénomènes météo plus extrêmes, et de plus en plus, on peut imputer cette tendance aux changements climatiques. » Pour reprendre l’analogie sportive, s’il est impossible de dire qu’un coup de circuit en particulier est dû à la prise de stéroïdes par un joueur de baseball, on sait par contre qu’avec des stéroïdes, ce joueur en frappera bien d’autres pendant la saison.


Sur arrière-plan de la Nouvelle-Orléans (É.-U.), quartier inondé par le passage de l’ouragan Katrina en août 2005. © National Geographic Stock / Tyrone Turner / WWF

Mais ce n’est pas pour dire qu’il y a plus de tempêtes. Comme l’explique l’ouvrage Global Warming for Dummies (Le réchauffement climatique pour les nuls, coécrit par Elizabeth May et notre collègue du WWF-Canada Zoë Caron), « le nombre de tempêtes tropicales et d’ouragans n’a pas augmenté, mais les données scientifiques les plus récentes démontrent que l’intensité des tempêtes et des ouragans s’est accrue partout dans le monde depuis 1970. » Bref, les tempêtes sont plus puissantes et plus grosses.

Voilà pourquoi, justement, il importe de bien s’y préparer. Plusieurs conseils utiles sont offerts à cette fin sur le site de la Croix-Rouge canadienne. Et il ne faut pas oublier, non plus, vos animaux de compagnie, pour lesquels la SPCA de l’Ontario propose aussi une liste de conseils pratiques (en anglais).

Assurez-vous d’être parés à toute éventualité et soyez prudents, et surtout, passez à l’action dès maintenant pour combattre les changements climatiques. Vous pouvez poser des gestes concrets dans votre quotidien, mais aussi demander à vos élus de tous les paliers de gouvernement, aux décideurs et personnes influentes de votre milieu ainsi qu’à vos proches d’en faire plus pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, car c’est notre seule stratégie de prévention efficace.