WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Les poissons ne peuvent se défendre, mais nous, nous le pouvons! Sauvons la Loi sur les pêches pendant qu’il en est encore temps!

Nous avons appris cette semaine que le ministère des Pêches et Océans (MPO) ne prévoit aucunement consulter la population ou quelque partie intéressée que ce soit au sujet des projets d’amendements à la Loi sur les pêches contenus dans le projet de loi C-38 du mois de juin dernier. La nouvelle n’est pas étonnante, mais elle est troublante.


À 25 mètres sous la surface, les eaux limpides du mont de mer Bowie grouillent de veuves (Sebastes entomelas) et de sébastes arlequin (S. variegatus). © Neil McDaniel / WWF-Canada

Le 27 juin 2012, dans la foulée du projet de loi C-38, le ministre des Pêches et Océans Keith Ashfield annonçait un « processus national de mobilisation du public et de consultations » devant se dérouler tout au long de l’été et de l’automne afin d’élaborer « la politique et le cadre réglementaire qui appuieront les modifications apportées à la Loi sur les pêches adoptées par la Chambre des communes plus tôt en juin ». La documentation liée à de cette annonce mentionne ce qui suit : « Au cours de l’été et de l’automne 2012, le Ministère mobilisera les Canadiens au moyen d’une série de tables rondes et de réunions, ainsi que sur Internet, de manière à obtenir leurs commentaires au sujet de divers éléments relatifs à la protection des pêches par le gouvernement du Canada. »

Si l’on en croit cette affirmation, il y a peut-être encore une chance que des citoyens et des organismes comme le WWF-Canada puissent avoir une  influence sur la nouvelle approche du gouvernement en matière de gestion des pêches, et puissent en appeler au Ministre et au Ministère dans le cadre d’un processus formel afin que soient maintenues les importantes mesures de protection des habitats aquatiques – et pas seulement les pêcheries – qui ont été retirées de la Loi sur les pêches (mais demeurent sur le billot). Il semble cependant que le MPO s’apprête maintenant à faire marche arrière et à renier son engagement de consulter la population, ou à être très sélectif. Autrement dit, il choisira qui et comment consulter. Bonjour la transparence!

Les amendements à la Loi sur les pêches et ses nouveaux règlements auront de graves conséquences sur la santé des cours d’eau et des lacs à travers le Canada. Les poissons en seront pas les seuls touchés – nous aussi, et toutes les espèces dont la vie dépend de l’eau.

Je vous invite donc à prendre quelques minutes pour appeler le MPO ou envoyer un courriel au ministre des Pêches et Océans pour lui faire part de votre inquiétude à ce sujet et pour demander au gouvernement de respecter son propre engagement à mobiliser la population en matière de protection de nos pêcheries et des écosystèmes aquatiques qui les soutiennent.

 

 


  • lydia

    Je trouve que les gens devraient être plus sensibilisé à cette cause, ont devraient manifester et faire signer une pétition sur le web!