WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Réchauffement climatique – Cinq raisons de garder espoir

1 – Les impacts du bouleversement climatique font leur chemin dans la perception des gens
Les effets des bouleversements climatiques se manifestent de plus en plus – ouragan Katrina, sécheresses aux États-Unis, ouragan Sandy, infestation du dendroctone du pin, inondations au Pakistan, incendies dévastateurs en Australie, la fonte des glaces, la liste est longue. Ce sont de telles manifestations qui rendent bien réel ce qui n’était hier encore qu’une abstraction.

Hurricane Fran from space

Ouragan Fran au large de la côte Est des États-Unis, capté par satellite. © NASA

2 – Le réchauffement climatique n’est plus « juste » un problème environnemental

La préoccupation à l’égard des bouleversements climatiques est ressentie dans les milieux financiers, par les gouvernements locaux, nationaux et internationaux, et autres. Ces personnes d’influence, sans lien avec les groupes environnementaux, prennent conscience de l’ampleur des enjeux que posent les impacts dévastateurs du réchauffement climatique et qu’ils poseront sur le développement économique, ce qui les sensibilise à la pertinence de l’imposition d’un prix au carbone.

3 – La Chine prend des mesures pour réduire ses émissions de carbone
L’Empire du Milieu, le plus grand producteur d’émissions de GES au monde. Ce géant économique est en train de mettre au point des plans d’échange de carbone dans sept villes et provinces à compter de cette année, et compte développer le projet en vue de l’implanter à l’échelle nationale en 2015.

La Chine dispose également des installations permettant de produire la plus grande quantité d’énergie de source renouvelable au monde*, et prévoit investir 473,1 milliards de dollars dans les énergies propres au cours des cinq prochaines années. Cela aura une incidence extraordinaire sur l’empreinte écologique du pays, et nous espérons que cela encouragera d’autres nations à lui emboîter le pas.

wind-turbines-600x450

Éoliennes près de Cowley dans le sud de l’Alberta. © Patricia Buckley / WWF-Canada

4 – La croissance des énergies renouvelables est exponentielle
Les énergies solaire et éolienne occupent une place croissante dans la production d’énergie à travers le monde. La capacité de l’énergie solaire s’est accrue de 900 pour cent à l’échelle mondiale entre 2006 et 2011. Quant à la capacité de l’énergie éolienne, elle était en 2011 39 fois plus élevée qu’en 1996.

5 – Le carbone aura bientôt son prix
Le prix fixé aux émissions de gaz à effet de serre prend généralement la forme d’une taxe sur le carbone, ou d’un système d’échange des émissions appelé « plafonnement et échange ».

À ce jour, 33 nations ont fixé un prix au carbone au moyen du système d’échange des émissions. Ce système couvre 850 millions de personnes, vise 30 pour cent de l’économie, et traite 20 pour cent des émissions mondiales.

Au Canada, trois provinces ont déjà adopté cette approche – le Québec, la Colombie-Britannique et l’Alberta. Mais ce nombre ne tient pas compte de l’opinion publique. De fait, un sondage effectué en 2012 par Environics dévoilait que 59 pour cent des citoyens au Canada sont en faveur d’une bourse du carbone. N’attendons plus!

Que fait le WWF?

Le WWF contribue à la transformation au Canada de la manière dont nous produisons et utilisons l’énergie, en soutenant diverses approches :

  • – Électrification des transports (source principale des émissions de GES au Canada)
  • – Investissement accru dans le formidable potentiel des énergies renouvelables du Canada
  • – Adoption d’un système national de fixation de prix au carbone

Vous voulez en savoir plus sur l’action du WWF en matière de climat? Rendez-vous au wwf.ca/fr.

*(Pew, 2012)