WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Vieux téléphones, ordinateurs portables, imprimantes… pas aux poubelles, s’il-vous plaît!

J’ai eu mon premier téléphone intelligent au printemps 2010. C’était alors le plus récent modèle, le plus rapide, le plus « cool » téléphone sur le marché! Au printemps dernier, enfin admissible à l’échange de mon « vieux » téléphone, j’ai décidé d’en profiter pour m’équiper de l’encore plus récent, plus rapide et plus « cool » téléphone sur le marché! En plus, il est plus léger, plus mince et son écran est plus grand. Wow! On se fait tous prendre au jeu du nouveau jouet, non?

Saviez-vous que cette course au « plus du plus » fait qu’il s’est vendu 1 milliard de téléphones intelligents depuis 1996? Plusieurs de ces appareils sont encore en usage, d’autres ont été perdus ou brisés. Et puis il y a ceux, comme moi, qui s’accrochent à leur vieux joujou en pensant relire un vieux texto ou verser une larme sur une photo oubliée. Je l’avoue, je pense que j’ai encore mon premier téléphone à rabat dans un tiroir quelque part, celui avec lequel j’ai appris à texter!

J’ai l’impression de parler de temps anciens… c’est dire comme la technologie ne cesse de nous bombarder de nouveaux outils et machines… des millions d’appareils, et je ne parle pas seulement des téléphones cellulaires! Je suis sûre de ne pas être la seule à avoir un vieil ordinateur au fond de mon placard ou une imprimante qui ramasse la poussière en attendant d’être envoyée à la réparation… je le savais, vous en avez aussi! Eh bien, cela s’appelle des déchets électroniques!

Montagne de déchets de métal© Global Warming Images / WWF-Canon

J’ai appris, peut-être le saviez-vous déjà, que les déchets électroniques figurent maintenant parmi les catégories de déchets en plus forte croissance dans le monde? Eh oui, selon l’organisme StEP Initiative, on produit 40 millions de tonnes métriques de déchets électroniques chaque année. Cela équivaut au poids de presque 16 milliards d’ordinateurs portables de taille moyenne – de 2,5 kg environ. Le pire, c’est que, toujours selon le StEP, la proportion de ces déchets qui est recyclée de manière responsable est de l’ordre de… 5 à 15 %! Les autres? Entreposés, jetés dans les dépotoirs, ou dans certains cas envoyés illégalement à l’étranger (StEp Initiative).

Autrement dit, il est temps de réfléchir aux déchets électroniques qui embourbent nos placards, et à tous les futurs déchets électroniques sur nos lieux de travail : ordinateurs, imprimantes, télécopieurs, numériseurs, claviers, cartouches d’encre et photocopieurs, la liste est longue. Tout fonctionne maintenant avec des appareils électroniques, alors quand les appareils sont « finis », ça fait de sacrés paquets de déchets…

Bon, mais, que faire de mon vieil ordinateur portable qui traîne à la maison?

  • On peut recycler nos appareils par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’un programme de recyclage responsables. Certains détaillants de produits électroniques offrent le service.
  • Vous travaillez dans un bureau? Demandez à votre service de TI quelle est la politique de votre entreprise relativement aux vieux appareils. Pourquoi ne pas organiser une collecte et confier les appareils à une entreprise de collecte, qui veillera du même coup à la sécurité des données.

Touche "Recyclable" © istockphoto.com