WWF-Canada Blogue:
Communauté

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Grand nettoyage des rivages: On célèbre les 20 ans de la campagne en nettoyant les berges à Verdun.

Avec la précieuse collaboration de Caroline Gosselin, responsable des relations avec les communautés du WWF-Canada.

Plus de 85 personnes se sont présentées le samedi 21 septembre au parc Arthur-Therrien, derrière l’Auditorium de Verdun à Montréal, pour prendre part au nettoyage annuel organisé par le WWF pour le lancement québécois du Grand nettoyage des rivages canadiens. Une initiative de conservation de l’Aquarium de Vancouver et du WWF, le Grand nettoyage des rivages présenté par les Compagnies Lobloaw limitée mène donc pour une 20e année consécutive sa campagne annuelle du 21 au 29 septembre.

Le Grand nettoyage des rivages est le plus important programme de conservation par l’action directe au pays. Ce sont les citoyens qui font le succès de cette campagne et ils sont plus de 42,000 qui ont répondu à l’appel cette année pour nettoyer plus de 1,400 sites  d’un bout à l’autre du pays. En 20 ans,
plus de 500 000 personnes ont recueilli plus d’un million de kilogrammes de déchets d’un océan à l’autre, ce qui équivaut au poids de 259 autobus scolaires!

nett04
La relève! Une jeune bénévole du Grand nettoyage des rivages à Verdun, Montréal
(c) Benoît Desjardins, WWF-Canada

Accueillis par nos nombreux et dévoués bénévoles, les participants étaient enthousiastes et heureux de prendre part à cette corvée citoyenne. En quelques heures, ils ont ramassé 275 kg de déchets. En plus des sempiternels mégots, enballages et contenant de plastique et de nourriture, nos héros des rivages ont retiré quelques sous-vêtements, des plaques de métal, des pneus et un dinosaure de plastique. En plus de contribuer à la santé de ce rivage, ils ont rendu un service essentiel à la communauté. Situé en plein cœur de Montréal, le parc Arthur-Therrien est très fréquenté par les résidents des alentours. Cyclistes, équipes sportives, flâneurs, l’endroit est idéal pour profiter de la nature et de la vue sur le majestueux Saint-Laurent.

BEN_3509-1
Les participants prennent note de chaque déchet qu’ils collectent
(c) Benoît Desjardins, WWF-Canada

Parmi les participants se trouvait notre porte-parole pour cette 20e édition, la rameuse Andréanne Morin, médaillée d’argent des Jeux de Londres.
À force de s’entraîner sur les cours d’eau un peu partout au pays et sur la planète, Andréanne a pu constater qu’il y en a plusieurs qui sont pollués et que les animaux qui y vivent en souffrent. Selon elle, nous avons la chance d’avoir ici parmi les plus beaux espaces naturels au monde et elle trouve malheureux que des citoyens nuisent encore par leurs actions à la santé des lacs et des rivières. Par son implication, elle espère sensibiliser davantage les citoyens, en commençant par les jeunes, à l’importance d’adopter des comportements qui protègent et améliorent notre environnement.

nett02
Andréanne Morin, médaillée d’argent des Jeux de Londres et porte-parole du Grand nettoyage des rivages canadiens
(c) Benoît Desjardins, WWF-Canada

Car les déchets qui jonchent nos rivages sont nocifs à plusieurs niveaux. Des toxines s’échappent des plastiques et s’écoulent dans les sols et dans l’eau. Les débris sont souvent avalés par les poissons, les canards ou les tortues qui en meurent. Par exemple, au cours de la dernière année, des équipes de nettoyage ont trouvé 45 animaux enchevêtrés – dont 22 poissons, 10 oiseaux (dont des mouettes, des cygnes et des hérons) et même un renard. De plus, les déchets riverains peuvent menacer la sécurité humaine et perturber ou déséquilibrer les écosystèmes locaux.

BEN_3647-1
Participants du Grand nettoyage des rivages à Verdun, Montréal
(c) Benoît Desjardins, WWF-Canada

Ultimement, nous payons aussi le prix de la pollution des rivages. Il y a bien entendu les risques de blessures et la perte de qualité de vie associés à la pollution. Mais qui plus est, ces déchets suivent le cours de nos rivières, de nos fleuves et se retrouvent dans les océans, où ils forment d’immenses îles de plastique toxiques qui se retrouvent dans les organismes des poissons, mollusques et crustacés que nous mangeons. Nous dépendons tous de l’eau, et à Montréal, c’est l’eau du fleuve qui coule de nos robinets et que nous buvons.

gang
Bénévoles du Grand nettoyage des rivages à Verdun, Montréal
(c) Benoît Desjardins, WWF-Canada

Rien ne justifie qu’on laisse encore des mégots ou autres détritus sur une plage ou sur une berge. Heureusement, la corvée de samedi dernier nous donne espoir que les gens seront plus sensibles à cet enjeu. Gageons qu’après avoir travaillé si fort, ces bénévoles exemplaires feront d’excellents ambassadeurs de la propreté de nos rivages! Ensemble, ne tolérons plus que les gens y jettent leurs déchets. Demandons-leur de les ramasser. Demandons aussi à nos municipalités et à nos gouvernements d’installer plus de poubelles et de bacs de recyclage dans les parcs riverains et près des berges. Ensemble, nous pouvons faire la différence!

MERCI À TOUS LES BÉNÉVOLES ET PARTICIPANTS!
nett01
Paricipants du Grand nettoyage des rivages à Verdun, Montréal
(c) Benoît Desjardins, WWF-Canada

Il n’est pas trop tard pour participer!
Rendez-vous à Nettoyagerivages.ca et joignez-vous à un nettoyage ouvert au public ou encore organisez votre propre nettoyage.
La campagne se poursuit jusqu’au 29 septembre!

Cliquez sur l’image ci-desous pour visionner notre vidéo promotionnelle créée pour les 20 ans du Grand nettoyage des rivages canadiens

Grand nettoyage_video promo