WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Des bâtiments mieux construits, des économies garanties

Deuxième partie de notre série de blogues entourant la Journée nationale de la p’tite laine Trois trucs faciles pour économiser l’énergie et sauver le climat de notre planète.

Nous avons parlé de rénovation dans notre premier blogue de cette série. Aujourd’hui nous nous intéressons à la manière de construire nos maisons et nos bâtiments de manière plus intelligente… autrement dit en fixant des normes plus élevées d’efficacité énergétique!

Un avenir sans gaspillage d’énergie, ce n’est pas de la science-fiction et, entendons-nous, il n’est pas non plus question de faire des sacrifices énormes, ni même de se priver de confort. De fait, nous disposons déjà de toute l’expertise – en architecture comme en construction – nécessaire pour rendre nos maisons et bâtiments plus efficaces sur le plan énergétique… et économique. Les exemples ne se comptent plus. En Chine, la société d’intégration des technologies d’énergie solaire, éolienne et hydrologique de Hangzhou propose un système de conditionnement de l’air fonctionnant à l’électricité issue de l’énergie solaire et de l’énergie résiduelle. L’immeuble du Campus de la justicia de Madrid, en Espagne, est équipé de capteurs intelligents qui répondent automatiquement aux variations de température et du climat en produisant de l’ombre et de la ventilation.

Gentoo house builder's Hutton Rise housing development in Sunderland, UKDéveloppement résidentiel de Sunderland, au Royaume-Uni. La société Hutton Roof impose de nouvelles normes en matière de construction durable. Plusieurs des maisons construites sont à zéro carbone, très efficaces sur le plan thermique, et très économiques en coûts d’utilisation. Ce modèle appelé passivehaus est équipé de cavités internes de 300 mm et répond à des critères d’isolation très pointus. Une seule chaudière assure le chauffage de 8 maisons, et l’on estime à 70 £ par année les coûts d’utilisation pour le chauffage, l’électricité et l’eau chaude. Les maisons sont 20 fois plus étanches que ne l’exigent les normes actuellement en vigueur en Angleterre. Toutes les maisons sont équipées d’un système de chauffage héliothermique et plusieurs ont également des panneaux solaires pour la production d’électricité. © Global Warming Images / WWF-Canon

Si l’on suppose qu’un bâtiment moyen a une durée de vie potentielle de 50 à 100 ans, on s’entend qu’il vaut mieux faire les choses correctement dès le départ, alors évitons de nous condamner à devoir consommer beaucoup d’énergie pendant des décennies. Les bâtiments les plus écoénergétiques d’aujourd’hui utilisent déjà 75 % moins d’énergie que la maison ou l’immeuble de bureau moyen, ce qui représente toute une économie d’énergie à longueur d’année, en plus d’une nette réduction des émissions issues de la consommation d’énergie.

Autrement dit, si l’on mettait en place les bonnes technologies et les bonnes politiques au Canada, on pourrait en quelques décennies passer à des bâtiments et des maisons quasiment carboneutres en l’espace de quelques décennies. Comment y arriver? Le gouvernement fédéral pourrait très bien fixer des lignes directrices plus ambitieuses dans les codes du bâtiment, conformément aux meilleures pratiques pour les nouveaux bâtiments de Ressources naturelles Canada. Ces lignes directrices fédérales servent de référence pour les provinces, qui ont la responsabilité individuellement de donner force de loi à ces codes. À leur tour, les provinces pourraient adopter des normes qui ont fait leurs preuves ailleurs dans le monde en matière d’économie d’énergie et d’économies tout court. Enfin, les administrations municipales pourraient également jouer un rôle important en adoptant des règlements innovateurs en matière d’efficacité énergétique, comme le programme des toits verts de la ville de Toronto.

A workman fitting solar thermal panels for heating water, to a house roof in Ambleside, Cumbria, UKTravailleurs installant des panneaux solaires pour chauffer l’eau, sur le toit d’une maison du Royaume-Uni déjà équipée de panneaux solaires pour la production d’électricité. © Global Warming Images / WWF-Canon

Et nous, consommateurs? Eh bien, nous pouvons rechercher les certifications de bâtiments durables – LEED par exemple – et vérifier l’efficacité énergétique de tout nouveau bâtiment acheté ou loué. Et cette vérification est tout aussi valable pour les nouveaux appareils – lave-linge ou lave-vaisselle, téléphone sans fil, même une bouilloire. Un peu de recherche nous permettra de trouver le modèle le plus efficace pour notre budget, et on accordera la priorité aux appareils portant la mention Energy Star ou d’autres attestations d’efficacité énergétique.

Faisons de notre efficacité énergétique un élément à part entière de notre économie. La planète – et notre budget – en récoltera les fruits!

Merci à tous ceux et celles qui ont participé à la Journée nationale de la p’tite laine!  D’ici la prochaine édition, continuons d’économiser l’énergie et demandons à nos décideurs de faire de même! Vous voulez en savoir plus sur les enjeux entourant le réchauffement climatique et l’énergie? Suivez notre série de blogues et préparez-vous à l’édition 2014 d’Une heure pour la Terre le 29 mars prochain!