WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Renouvelable rime avec faisable… et ça se fait déjà!

Le réchauffement climatique est indubitablement le plus grand enjeu de notre planète. On sait aussi que les répercussions de ce réchauffement sont de natures diverses, tout aussi troublantes les unes que les autres. Et l’on soupçonne bien que ce ne sera pas rien que de s’attaquer à relever pareil défi.

Ce qui est encourageant, c’est que partout à travers le monde, des milliers de personnes ont décidé de faire face, et mettent tous les jours en pratique des solutions à ce problème de taille. Inspirons-nous de leur enthousiasme, de leur avant-gardisme et de leurs idées pour agir à notre tour dans notre quotidien, dans nos villes, nos régions, nos provinces et territoires, notre pays. Nous avons le choix – optons pour un avenir plus sain et faisons en sorte qu’il se réalise!

Renewable energy generation being used to power illuminated speed limit signs in Barrow in Furness, Cumbria, UK.Production d’énergie renouvelable servant à alimenter les panneaux lumineux de limitation de vitesse à Barrow in Furness, Royaume-Uni. © Global Warming Images / WWF-Canon

Nous savons déjà que le principal moyen de contrer le réchauffement climatique consiste à réduire nos émissions de GES, issues essentiellement de la combustion de produits fossiles tels que le charbon, le pétrole et le gaz. Au Canada – comme un peu partout dans le monde – la plupart de ces émissions découlent de la manière dont nous produisons et utilisons l’énergie. Il est donc impératif que nous nous détournions des « vieilles » technologies comme les centrales au charbon, au profit des sources d’énergies renouvelables qui produisent bien moins d’émissions. Et ce qui est bien, c’est que ce domaine a déjà fait la preuve de son efficacité.

Prenons l’exemple du Danemark, dont le parc éolien avait produit plus d’énergie que le pays n’en avait consommé au mois de novembre 2013. Il s’agit bien sûr d’une situation exceptionnelle, mais qui démontre néanmoins qu’il est possible d’alimenter en énergie un pays entier au moyen d’une source renouvelable – ajoutons à cela que l’énergie éolienne a fourni plus de 50 % de l’électricité consommée au Danemark en décembre 2013, ce qui illustre bien l’importance croissante de cette technologie.  Voilà un pays qui est sur la bonne voie d’atteindre son objectif de production de 50 % de l’électricité à partir de l’énergie éolienne d’ici 2020.

DenmarkÉoliennes au travail dans le parc éolien de Nysted, au Danemark.
© National Geographic Stock / Sarah Leen / WWF

De ce côté-ci de l’Atlantique, soulignons qu’en novembre dernier, toutes les nouvelles installations de production d’électricité aux États-Unis se sont branchées sur les énergies renouvelables. Et que dire de la Chine, qui a doublé en 2013 le nombre de ses installations fonctionnant à partir de source d’énergies renouvelables.

Que nous dit tout cela si ce n’est que l’énergie renouvelable ce n’est pas de la science-fiction mais bien la réalité d’aujourd’hui? Et dans un pays comme le nôtre, dont les sources d’énergies renouvelables sont quasiment inépuisables, la voie renouvelable est certainement porteuse d’une belle santé économique et environnementale à long terme. Voilà pourquoi le WWF-Canada s’est associé à l’université de Waterloo (Ontario) pour mettre le Canada sur la voie d’une électricité entièrement de source renouvelable, en commençant dessiner la carte du potentiel d’énergies renouvelables à travers le pays.

Les expériences positives observées à travers le monde nous disent que l’on peut rêver d’un avenir plus vert, un avenir que l’on aura libéré de la menace du réchauffement climatique. Voilà à quoi je songerai pendant Une heure pour la Terre  (le 29 mars, de 20 h 30 à 21 h 30), pendant mon petit « moment d’obscurité ».  Dites-nous ou montrez-nous à quoi vous penserez pendant cette heure spéciale pour notre planète – envoyez vos vidéos à  wwf.ca/uneheurepourlaterre.