WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Une heure pour la Terre 2015 : changer les changements climatiques

L’événement Une heure pour la Terre est à nos portes : le samedi 28 mars, de 20 h 30 à 21 h 30 dans chaque fuseau horaire autour du monde, nous éteindrons les lumières. Cette année, plus que jamais, il importe de nous rappeler pourquoi nous faisons ce geste.

Ce samedi, nous ferons le geste symbolique d’éteindre nos lumières pour signifier notre volonté de passer à l’action afin de sauver notre planète. C’est un puissant signal visuel à l’échelle mondiale, qui témoigne de notre inquiétude face aux problèmes environnementaux et qui lance un appel à nos dirigeants pour qu’ils prennent des décisions courageuses et posent des gestes significatifs dans la lutte aux changements climatiques.

© Jeremiah Armstrong - WWF-Canada

© Jeremiah Armstrong – WWF-Canada

L’année dernière, des millions de Canadiens ont participé à Une heure pour la Terre dans 350 municipalités d’un océan à l’autre. Cette année, nous vous invitons à réfléchir encore une fois au sens de cette action qui vise à « changer les changements climatiques », mot d’ordre d’Une heure pour la Terre 2015. Voici 10 raisons qui devraient vous inciter à passer à l’action :

  1. « Les changements climatiques engendrés par les humains constituent l’une des pires menaces qui pèsent sur le monde aujourd’hui. » Nous ne sommes pas les seuls à le dire, il y a aussi Barack Obama, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, le pape François, David Cameron, Leonardo Di Caprio, Emma Thompson… Vous savez ce que ça veut dire. Visionnez notre vidéo (en anglais).
  1. Comme le souligne Mary Barton-Dock (en anglais), directrice des Politiques climatiques et des Finances à la Banque mondiale, les changements climatiques auront des effets importants et imprévisibles sur les eaux de la planète, comme l’augmentation des inondations et des sécheresses, ce qui aura un impact sur les réserves alimentaires, les déplacements de populations et les conflits.
© WWF / Simon Rawles

© WWF / Simon Rawles

  1. Le décalage des saisons, les phénomènes météorologiques extrêmes, l’altération des modèles de précipitation que provoquent les changements climatiques, tout cela aura d’énormes conséquences sur l’agriculture de la planète, gagne-pain de plus de la moitié de la population mondiale.
  1. La Terre s’est réchauffée de 0,8 ˚C depuis l’ère préindustrielle. Les rapports de la NASA, des services météorologiques de nombreux pays comme le Japon et de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis concluent tous que l’année 2014 a été la plus chaude de l’histoire de l’humanité.
  1. Au rythme où vont les choses, la Grande barrière de corail d’Australie, un des plus grands sites du patrimoine naturel de la planète, pourrait bien mourir en moins d’une génération.
Poissons variés nageant dans la Grande Barrière de corail. © Troy Mayne

Poissons variés nageant dans la Grande Barrière de corail. © Troy Mayne

  1. Dans un rapport (en anglais seulement) du Fonds mondial pour la nature (WWF), d’éminents météorologues ont démontré que le réchauffement planétaire engendré par les humains était une des principales causes de l’ampleur extrême de la sécheresse de 2002 en Australie, considérée la pire de tous les temps.
  1. Cette année, la banquise d’hiver dans l’Arctique a décliné plus que jamais. Selon les observations, la perte d’habitats sur la banquise a des conséquences négatives sur les populations animales et les collectivités nordiques qui en dépendent.
Ours polaire (Ursus maritimus) sortant de l'eau glacée de l'Arctique, Canada. © Paul Nicklen - National Geographic Stock - WWF-Canada

Ours polaire (Ursus maritimus) sortant de l’eau glacée de l’Arctique, Canada. © Paul Nicklen – National Geographic Stock – WWF-Canada

  1. La hausse de niveau des océans menace les basses terres insulaires de pays tout entiers dans les océans Pacifique et Indien.
  1. En décembre 2015, les chefs d’État du monde entier se réuniront à Paris pour s’engager à lutter contre les changements climatiques et assurer un avenir viable à notre planète. Nous croyons que tout le monde devrait être au courant de ce dont ils vont discuter. Informez-vous de ce que fait votre gouvernement dans la lutte aux changements climatiques et partagez vos renseignements avec nous sur Facebook ou Twitter.
Notre logo éclairé à la chandelle, Une heure pour la Terre, Toronto, Canada © WWF-Canada - Merle Robillard

Notre logo éclairé à la chandelle, Une heure pour la Terre, Toronto, Canada © WWF-Canada – Merle Robillard

  1. Les changements climatiques peuvent sembler un défi trop immense ou abstrait à relever, mais chacun peut avoir un réel impact sur l’évolution des choses. Le premier pas consiste à participer à Une heure pour la Terre pour contribuer à la réalisation d’objectifs concrets. Vous avez le pouvoir d’aider à « Changer les changements climatiques » grâce au mot-clic #YourPower.

Visitez le site mondial (en anglais) www.earthhour.org/ pour en savoir plus sur Une heure pour la Terre et trouver des activités près de chez vous ou partout à travers le monde.