WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


La Nouvelle-Écosse met l’énergie marine renouvelable à l’ordre du jour

Cette semaine, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a conclu une loi sur les énergies marines renouvelables, le Marine Renewable Energy Act, afin de s’assurer que l’énergie provenant de l’océan, comme le vent, les vagues et les marées, aient les licences appropriées ainsi que la protection environnementale nécessaire. Bien que les énergies marines soient relativement nouvelles, elles se développent déjà mondialement. Pour sa part, la Nouvelle-Écosse entend développer l’énergie marémotrice afin de réduire sa dépendance aux énergies fossiles et créer de l’emploi dans la province.

Cape-Split-3-600x399

Cap Split. © Sarah Saunders / WWF-Canada

Des marées réellement puissantes!

Le potentiel énergétique des marées en Nouvelle-Écosse est énorme, au point où la province planifie de récolter assez d’énergie pour subvenir au besoin du quart de la population. En effet, la baie de Fundy a des marées qui sont parmi les plus grandes au monde, ayant plus d’eau qui circule dans la baie à chaque cycle de marée que le volume d’eau de toutes les rivières du monde combinées!

En plus d’être une puissance énergétique, la baie de Fundy est aussi l’habitat de plusieurs espèces, soient 22 espèces de mammifères, dont la baleine franche de l’Atlantique Nord qui est menacée, plus de 130 espèces d’oiseaux marins et côtiers, ainsi qu’une grande variété de poissons et d’invertébrés. En canalisant adéquatement ces marées, la province pourra réduire sa dépendance aux énergies fossiles, mais le développement de l’énergie marémotrice ne doit pas se faire au détriment de cette riche zone écologique qui participe aux activités économiques côtières comme la pêche, l’aquaculture et l’écotourisme.

A marine student wearing the WWF logo viewing a North Atlantic right whale (Eubalaena glacialis), also known as a Northern right whale, in the Bay of Fundy, Nova Scotia, Canada.

Une étudiante qui aperçoit une baleine franche de l’Atlantique Nord (Eubalaena glacialis), dans la baie de Fundy, Nouvelle-Écosse, Canada. © Damian Lidgard / WWF-Canada

La contribution du WWF-Canada

Le WWF-Canada a participé à la mise sur pied du Marine Renewable Energy Act avec comme objectif d’assurer la protection des espèces et des écosystèmes en place. Ce type de législation est révolutionnaire : c’est la première de ce genre au Canada et une des premières au monde. Nous soutenons la Nouvelle-Écosse dans leur effort pour révolutionner leur réseau énergétique tout en protégeant l’environnement, sachant que leur réseau actuel repose de façon prédominante sur le charbon. Nous croyons que cette loi fournit des bases solides et une orientation claire pour l’opérationnalisation durable des futurs projets d’énergies renouvelables. Le département de l’énergie a statué leur volonté de prouver que les énergies marines renouvelables peuvent être développées de façon écologiquement responsable. Cette loi constitue un premier pas important dans cette voie.

FORCE-site-600x400

Le Fundy Ocean Research Center for Energy (FORCE), où de larges turbines seront testées. © Sarah Saunders / WWF-Canada

Effectuer une transition vers des énergies renouvelables consciencieuses des habitats est absolument nécessaire afin de protéger la viabilité des océans à long terme. Les changements climatiques, causés principalement par la combustion des combustibles fossiles, est la menace la plus importante pour la survie des écosystèmes océaniques et des espèces, ainsi que des communautés qui en dépendent. Sans des actions concrètes contre les changements climatiques, l’augmentation du niveau de la mer et l’intensification des tempêtes continueront de modifier les littoraux, l’augmentation de la température causera des migrations forcées vers de nouveaux habitats, et l’acidification affaiblira les coraux, les éponges de mers, les crustacés et le plancton qui sont à la base de la chaîne alimentaire marine.

Le WWF-Canada continuera à travailler de pair avec le gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour s’assurer que les règles associées au Marine Renewable Energy Act prennent l’environnement en haute considération et que les nouvelles aires sélectionnées pour le développement sont appropriées. Avec cette loi, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a franchi une étape décisive en vue d’un avenir durable en ouvrant la voie pour un développement qui protège les océans et ses habitants.