WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Le lien manquant pour des cours d’eau en santé

Par Emma Wattie et Oliver Woods, Community-Based Environmental Monitoring Network

Lors de la publication du récent Rapport sur le bassin versant de la Côte des provinces maritimes du WWF-Canada, le résultat de l’état de santé du bassin en général n’avait pu être évalué dû à un manque de données sur la qualité de l’eau et sur les poissons.

Les organisations qui travaillent sur la qualité de l’eau doivent trouver de meilleurs outils pour combler le vide et ainsi pouvoir s’occuper adéquatement des enjeux liés à l’eau et atteindre l’objectif commun : avoir des cours d’eau en santé.

Pictou-Landing

Bénévoles marchant pour surveiller les lieux, Pictou, Nouvelle-Écosse. © Oliver Woods

Dans les seules provinces de l’Atlantique, plus de 80 organisations locales travaillent pour améliorer la santé des bassins versants en répondant aux besoins spécifiques de leurs régions. Avec un tel nombre d’organisations, il est essentiel de mettre en place un protocole et de l’équipement standardisés pour s’assurer que les données récoltées soient précises, comparables entre les régions et pertinentes pour les décideurs.

EAC-Calibration-training

Employée du CBEMN staff donnant une formation au Centre Ecology Action sur les procédures de calibration. © Oliver Woods

Le Réseau communautaire de surveillance environnementale (en anglais) a été créé il y a plus de 10 ans pour soutenir la communauté dans ses efforts de suivi et de gestion de l’eau à travers les provinces de l’Atlantique. En collaboration avec des organisations désireuses de changer les choses, le Réseau a développé le projet de recherche CURA H2O (en anglais), qui normalise la surveillance de base pour la qualité de l’eau au niveau local.

CURA H2O vise à unifier la surveillance communautaire de la qualité de l’eau par :

  1. La création d’une formation sur la surveillance de l’eau, appelée Wet-Pro;
  2. L’uniformisation de l’équipement utilisé pour recueillir les données;
  3. La mise en commun de toutes les données valables dans une base de données centralisée.

La base de données accumule les données et connecte les organisations. Les utilisateurs peuvent en apprendre davantage sur le travail réalisé dans un bassin versant spécifique, ce qui encourage la collaboration et évite de dédoubler le travail des organisations d’une même région.

Stewardship-Database

Depuis sa mise en ligne en 2012, plus de 14 300 observations individuelles sur la qualité de l’eau dans plus de 42 organisations partenaires à travers les provinces de l’Atlantique ont été ajoutées, et de nouvelles données proviennent maintenant de Colombie-Britannique, d’Alberta et d’Ontario.

En continuant ainsi la collaboration pour uniformiser la surveillance de l’eau et la collecte de données à plus grande échelle, nous parviendrons à évaluer pleinement la santé de nos bassins versants et à les protéger pour les générations à venir.

Emma Wattie et Oliver Woods travaillent pour le Community-Based Environmental Monitoring Network à Halifax.