WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Le détroit de Lancaster en chiffres

Le détroit de Lancaster, situé à l’est du Haut-Arctique, est un extraordinaire foyer de biodiversité. Continuez votre lecture pour découvrir pourquoi ce trésor naturel doit être protégé.

Afin de sensibiliser à propos des communautés, des ours polaires, des narvals, des bélugas, des morses, des baleines boréales, des phoques et oiseaux de mer qui trouve refuge dans le détroit de Lancaster, le WWF-Canada vient de lancer un tout nouveau site Internet. En plus des vidéos et contenus exclusifs et d’une carte interactive, vous pourrez y trouver plusieurs faits fascinants sur les espèces, dont :

  • 20 % de la population canadienne de bélugas migre par le détroit de Lancaster chaque année vers les sites estivaux.

  • 70 000, soit le ¾ de la population mondiale de narvals retournent vers leurs endroits préférés dans le détroit de Lancaster.

  • 9 sites d’échoueries importants ont été répertoriés dans le détroit de Lancaster. Les morses s’échouent par milliers sur les glaces ou la terre ferme durant les mois d’été.

  • 6 000 baleines boréales migrent par le détroit de Lancaster chaque été.

  • 2 500 ours polaires forment la sous-population du détroit de Lancaster.

  • 6 sites importants pour les oiseaux entourent le détroit de Lancaster.

Depuis plus de 30 ans, les communautés demandent la protection de cette région contre le développement industriel. Il est grand temps de respecter cette demande.  Le WWF appuie les Inuits dans leur demande au gouvernement fédéral de faire du détroit de Lancaster une priorité et de désigner cette région aire marine nationale de conservation.

Explorez le détroit de Lancaster.