WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Guide cadeau du WWF-Canada : voici le narval

Pour le temps des Fêtes, le WWF-Canada vous présente une nouvelle espèce à ramener à la maison : le narval. Découvrez comment votre adoption aidera l’une des espèces de baleines les plus insaisissables au pays.

Les narvals sont souvent représentés dans les mythes et les légendes et leur longue défense en spirale semblait receler pour certains de redoutables pouvoirs magiques, ce qui leur valait le nom de « licorne des mers ». Nous savons maintenant que cette défense est en fait une dent modifiée comprenant des millions de terminaisons nerveuses, mais le narval demeure l’une des baleines les plus mystérieuses et insaisissables dans le monde.

1

Narval (Monodon monoceros) se rassemblant pour manger la morue au printemps dans la baie Arctique, détroit de Lancaster, Nunavut, Canada. © Paul Nicklen/National Geographic Stock / WWF-Canada

Les narvals passent leur vie entière dans les conditions météorologiques extrêmes de l’Arctique. Leur habitat les a entraînés à évoluer sans nageoire dorsale, leur permettant de circuler facilement dans la mer gelée et à rechercher les trous dans la glace pour respirer. Utilisant les sons pour à la fois communiquer et trouver leur nourriture, ils habitent principalement dans les eaux glacées de la mer de Baffin entre le Nunavut et l’ouest du Groenland. Les experts des mammifères marins arctiques croient que le narval st la baleine de glace la plus sensible aux effets des changements climatiques.

Alors que l’environnement arctique subit des changements radicaux, les narvals seront confrontés à des routes migratoires imprévisibles et à de nouveaux prédateurs tels que les épaulards qui remontent vers le Nord. La fonte de la banquise offre aussi de nouvelles possibilités pour le transport maritime et le développement, et la pollution sonore provenant de ces activités peut interférer avec la capacité des narvals de communiquer et circuler, augmentant ainsi les probabilités de piégeages mortels dans les glaces.

Comme plus de 90 % des narvals du monde passent leur été dans les eaux canadiennes, il est de notre responsabilité de les protéger.

C’est pourquoi Brandon Laforest, spécialiste principal, Espèces et écosystèmes arctiques au WWF-Canada, a voyagé jusqu’au détroit de Tremblay dans la région Qikiqtaaluk au Nunavut en septembre. Accompagné d’autres chercheurs, il a installé des émetteurs télémétriques sur les « licornes des mers ». En raison de la localisation éloignée et des conditions rudes de leur habitat arctique, le narval est l’une des espèces de baleine les plus difficiles à étudier. Après avoir patienté deux semaines dans un camp isolé, ils ont eu la chance de pouvoir installer des émetteurs sur quatre narvals voyageant à travers la mer de Baffin durant l’hiver. Les renseignements transmis par les émetteurs télémétriques nous aideront à identifier les habitats essentiels des narvals et trouver des solutions pour aider le narval à s’épanouir dans un environnement en changement, en s’assurant entre autres que les eaux dans lesquelles ils nageant soient gérées de façon sécuritaire.

Découvrez notre carte de repérage pour voir le parcours des narvals et des autres espèces arctiques.

Vous pouvez aider en adoptant un narval

Si suivre les espèces en ligne n’est pas suffisamment excitant, rapportez-en un à la maison pour les Fêtes! Votre adoption symbolique aidera à soutenir les initiatives en conservation comme l’expédition de marquage de narvals et d’autres projets qui nous aident à identifier et protéger les habitats essentiels des espèces.

narwhal-in-the-wild-600x397

Chaque trousse d’adoption comprend une peluche, un certificat d’adoption personnalisable, une affiche éducative. un sac réutilisable et un reçu aux fins d’impôts.

600x400_sienna_narwhal-600x400