WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Biopolis : fenêtre ouverte sur la biodiversité urbaine de Montréal

par Marc Sardi, Spécialiste en biodiversité urbaine, WWF-Canada

Le 5 décembre dernier, le Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada) et Concertation Montréal lançaient conjointement Biopolis, la toute première plateforme en son genre qui célèbre la biodiversité urbaine à Montréal. En faisant la promotion des connaissances, des projets et des meilleures pratiques, en rassemblant et connectant les acteurs du milieu de la biodiversité urbaine, Biopolis inspire l’émergence de projets visant la biodiversité au sein des collectivités urbaines.

La biodiversité à Montréal : riche, étonnante et essentielle

L’île de Montréal abrite une faune et une flore riches et diversifiées. On y dénombre notamment 359 espèces d’oiseaux et 180 espèces d’abeilles. Plusieurs espèces à statut particulier (désignées menacées, vulnérables, ou susceptibles de le devenir) trouvent refuge dans les milieux naturels de la métropole, dont une quarantaine d’espèces végétales et une vingtaine d’espèces animales. Pratiquée par 42 % des Montréalais – dans les cours arrières, sur les balcons et les toits – l’agriculture urbaine est aussi très présente à Montréal et ses activités contribuent au soutien de la biodiversité. Par exemple, les jardins communautaires montréalais rivalisent avec les parcs-nature en ce qui concerne le nombre d’espèces d’insectes pollinisateurs qui les fréquentent. Biopolis permettra d’approfondir les connaissances au sujet de cette richesse urbaine et de mettre en oeuvre des initiatives structurantes et durables pour la préserver et la valoriser.

Agapostemon butinant sur un aster.

On retrouve une grande diversité d’espèces d’abeilles à Montréal, comme cet agapostémon butinant sur un aster. © Marc Sardi, WWF-Canada

Une plateforme en ligne qui rassemble les acteurs de la biodiversité montréalaise

Grâce à sa plateforme Internet, disponible en français et en anglais, Biopolis présente à la fois des projets innovants issus de tous les milieux, des bionniers – ces chercheurs, citoyens et porteurs de projets dont les profils et les initiatives sont mis en valeur sur la plateforme – ainsi qu’un centre de documentation regroupant les ouvrages qui mettent de l’avant les plus récentes avancées en matière de biodiversité urbaine.

Puisque la plateforme est dynamique, Biopolis évoluera au rythme des communautés scientifique, institutionnelle et citoyenne. Pour le moment, une soixantaine de projets y sont répertoriés et les efforts de près de 80 bionniers y sont mis en valeur. On y retrouve entre autres des projets d’augmentation de la canopée urbaine, de toitures végétalisées, d’éducation et de sensibilisation, d’agriculture urbaine et de caractérisation des milieux naturels terrestres et aquatiques. Biopolis peut ainsi faire connaître des projets stimulants tout en encourageant de nouveaux partenariats et en inspirant de nouvelles initiatives ayant à coeur le maintien de la biodiversité urbaine.

La toiture végétalisée de la coopérative d’habitation Cercle Carré. © Paul Neudorf

La toiture végétalisée de la coopérative d’habitation Cercle Carré. © Paul Neudorf

Les villes canadiennes à l’heure de la biodiversité

Les villes canadiennes sont de plus en plus conscientes des services écologiques précieux rendus par la nature et elles reconnaissent l’importance de protéger et de favoriser la biodiversité sur leurs territoires. La captation et la filtration de l’eau, la préservation des eaux souterraines, la pollinisation, la purification et le rafraîchissement de l’air ambiant et une meilleure adaptation aux changements climatiques sont quelques-uns des nombreux avantages d’une riche biodiversité en milieu urbain.  Ainsi, la restauration et la conservation du patrimoine naturel en ville favorisent le bien-être des humains et une meilleure santé économique locale. De plus, la biodiversité urbaine permet un rapprochement des citadins avec la nature ainsi qu’une meilleure appréciation des êtres vivants qui les entourent, et des rôles que chacune des espèces joue au sein de nos écosystèmes urbains.

Ainsi, Biopolis se veut un catalyseur pour les efforts qui visent la promotion de la biodiversité et le retour de la nature au coeur d’une ville parmi les plus vibrantes et créatives au pays. Si l’initiative est née à Montréal, elle s’étendra d’ici peu vers les autres grands centres urbains canadiens. Avec Biopolis, le WWF-Canada démontre qu’il est possible de vivre en harmonie avec la nature et que nous faisons partie intégrante de l’écosystème urbain.

Vous êtes impliqué dans un projet qui met en valeur la biodiversité dans votre quartier? Vous souhaitez nous le partager? Soumettez votre projet ici!

 

Notre spécialiste en biodiversité urbaine, Marc Sardi, tient une couleuvre brune, une espèce à statut particulier au Québec, qui trouve refuge dans les friches urbaines de l’île de Montréal. © Marc Sardi

Notre spécialiste en biodiversité urbaine, Marc Sardi, tient une couleuvre brune, une espèce à statut particulier au Québec qui trouve refuge dans les friches urbaines de l’île de Montréal. © Marc Sardi