WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Les bassins versants canadiens sont à risque

Les Canadiens croient que nous vivons dans un pays où l’eau douce abonde et est intacte. Mais des années de recherche dont les résultats sont publiés aujourd’hui révèlent une réalité bien différente : nos écosystèmes d’eau douce sont à risque, compromettant l’avenir des poissons, tortues, oiseaux aquatiques, ours et autres espèces – y compris les humains.

Le sommaire des Rapports sur les bassins versants du WWF-Canada rendent compte, pour la toute première fois, de l’état de santé des 25 principaux bassins versants du Canada (comprenant 167 sous-bassins versants), à travers des évaluations distinctes à la fois de l’état de santé et des pressions que nous faisons subir à ces écosystèmes d’eau douce.

Les résultats

Les recherches ont permis de découvrir d’importantes perturbations dans nos écosystèmes d’eau douce provenant des activités humaines telles que la pollution, le ruissellement agricole, la perte d’habitat, les changements climatiques, le développement pétrolier et gazier et les barrages hydroélectriques. De ce fait, nos écosystèmes d’eau douce se retrouvent sous un stress considérable. Mais ce qui est peut-être le plus alarmant, c’est le fait que notre pays ne récolte pas suffisamment de données pour savoir à quel point ces pressions sont dommageables.

Notre eau est-elle en santé?

Là où des données sont disponibles, le portrait n’est pas reluisant : près du deux tiers des sous-bassins versants disposant des résultats ont une qualité de l’eau cotée moyenne ou pauvre, ils sont tous sous l’influence des changements climatiques et plus de la moitié ont déjà souffert d’une importante perte d’habitat. Mais nous ne pouvons répondre avec certitude à cette question cruciale pour pas moins des deux tiers des bassins versants du pays, du moins jusqu’à ce que plus de données soient collectées et rendues disponibles.

Ce que cela signifie

Nous savons que notre eau douce est à risque. Nous savons aussi que le Canada ne récolte pas au niveau national les données correspondantes sur son état de santé. Ainsi, nous ne sommes pas équipés, en tant que pays, pour prendre des décisions éclairées et fondées sur des preuves en ce qui concerne la ressource naturelle que les citoyens considèrent la plus importante de toutes.

Il pourrait en être autrement

Il existe une meilleure voie à suivre. Le WWF-Canada demande au gouvernement fédéral d’investir dans un système de surveillance standardisé pour l’eau douce, pour suivre l’état de notre eau douce alors que les changements climatiques et la pression démographique créent une pression de plus en plus importante sur nos écosystèmes d’eau douce.

Dans un monde de plus en plus chaud et assoiffé, l’eau douce est essentielle à notre santé, notre économie – en fait, à notre survie même. La planète a déjà subi un déclin de 81 % de l’abondance de populations d’espèces d’eau douce au cours des 40 dernières années. Abritant 20 % de la totalité de l’approvisionnement en eau douce du monde, le Canada a la responsabilité de la protéger.

Vous pouvez lire le sommaire des Rapports sur les bassins versants pour en apprendre davantage sur les résultats et les étapes à suivre pour améliorer nos écosystèmes d’eau douce. Et, vous pouvez explorer l’état de votre propre sous-bassin versant.