WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Vous pouvez aider à arrêter le déclin de la faune. Voici comment.

Par Devika Shaw, Gestionnaire principale, Initiatives stratégiques

Le Rapport Planète vivante Canada récemment dévoilé par le Fonds mondial pour la nature lance un signal d’alarme. Il révèle en effet que la moitié des espèces évaluées déclinent et que parmi celles-ci, les populations ont subi un déclin moyen de 83 % depuis 1970. Même les espèces protégées par la Loi sur les espèces en péril ne sont pas épargnées.

Ensemble, nous pouvons relever le défi et inverser le déclin de la faune au pays. Nous devrons tous collaborer : individus, communautés, industries, gouvernements… Et vous.

Nous ne disposons pas encore de toutes les données nécessaires pour savoir quelles sont les actions en conservation qui seront les plus efficaces afin de faire la différence pour les espèces qui en ont le plus besoin. Mais les preuves nous démontrent que lorsque nous agissons, nous pouvons faire une différence. Nos gestes individuels et collectifs peuvent avoir un impact considérable. Nous avons tous un rôle à jouer. Et vous aussi, que ce soit en vous impliquant comme citoyen scientifique par le biais de la surveillance communautaire de la qualité de l’eau et des espèces aquatiques, de la restauration des habitats et même la protection des sites de nidification et de reproduction des tortues, poissons, oiseaux, papillons et abeilles.

Partout au pays, des centaines de groupes communautaires agissent pour afin de mettre fin au déclin des espèces. En voici quelques exemples. Ils n’attendent que vous.

À travers le pays, des citoyens protègent les habitats essentiels aux espèces, en plantant par exemple un jardin de pluie. © Michele Kading

RÉGION DU PACIFIQUE

Mainstreams Environmental Society (Bassin du Colombia, C.-B.)
Travaille avec neuf organisations pour le suivi des cours d’eau à l’intérieur de chaque communauté, menant à une meilleure surveillance de l’eau et des actions pour remédier aux problèmes là où c’est nécessaire.

Living Lakes Canada (Bassin du Colombia, C.-B.)
Travaille avec des bénévoles sur la restauration des milieux humides incluant le désherbage de plantes envahissantes et la plantation d’une végétation qui aide au traitement des eaux pluviales.

Salt Spring Island Conservancy (C.-B.)
Met en place jusqu’à six nouveaux milieux humides dans un ancien terrain de golf; aura besoin de bénévoles pour les aider à planter 4 000 espèces indigènes en octobre.

SeaChange Marine Conservation Society (Mer des Salish, C.-B.)
Mobilise 20 communautés côtières pour la restauration des habitats littoraux en plantant de la zostère (Zostera marina) à travers 40 sites de restauration.

RÉGION DES PRAIRIES

Lake Winnipeg Foundation (Manitoba)
Forme et équipe les bénévoles pour la récolte d’échantillons d’eau afin d’identifier les endroits critiques pour le phosphore qui cause l’eutrophisation et la prolifération des algues dans le lac Winnipeg, pour pouvoir collaborer avec le gouvernement et les autres acteurs afin de prendre les mesures nécessaires.

Society of Grassland Naturalists (Medicine Hat, Alb.)
Travaille avec des bénévoles et la ville de Medicine Hat pour retirer les herbes nuisibles telles que la gypsophile et l’euphorbe feuillue qui étouffent les habitats des prairies et des zones riveraines dans lesquelles plusieurs espèces d’oiseaux chanteurs des prairies vivent et dont certaines dépendent.

RÉGION CENTRALE

WWF-Canada et l’Observatoire du Saint-Laurent (Côtes du Québec et de l’Atlantique)

Ont lancé le eCapelan.ca, un outil de science citoyenne pour surveiller le capelan, un petit poisson proie qui est une source alimentaire essentielle pour plusieurs espèces comme la morue de l’Atlantique, les phoques, les oiseaux de mer et les baleines.

WWF-Canada et Carolinian Canada (Sud de l’Ontario)
Mobilisent les jardiniers qui habitent dans la zone carolinienne, habitat du tiers des espèces en péril du pays, pour la création d’habitats destinés aux espèces indigènes, en plantant des espèces indigènes sur leurs terrains, par le biais du programme In the Zone.

WWF-Canada et Living Lakes (Ottawa, Ont. et Sunshine Coast, C.-B.)
Travaillent en partenariat avec les universités, le gouvernement et les citoyens pour la récolte d’échantillons d’eau, afin de développer une meilleure compréhension de la santé de notre eau en comblant les lacunes relatives aux données.

RÉGION DE L’ATLANTIQUE

Stratford Area Watershed Improvement Group (I.-P.-E.)
Organise un évènement cet automne pour aider les résidents du bassin versant à créer de meilleures cours arrières afin d’accueillir les oiseaux locaux et migrateurs comme l’hirondelle bicolore, en leur fournissant des trousses pour la construction de cabanes d’oiseaux et une formation.

ACAP Cape Breton (N.-É.)
Mène un programme de surveillance des eaux dans lequel les citoyens peuvent emprunter une sonde pour la surveillance de la qualité de l’eau, suivre une formation pour savoir s’en servir et mesurer les indicateurs clés tels que l’oxygène dissout, la conductivité, le pH et la température.

Clean Foundation et Fondation TD des amis de l’environnement (N.-É.)

Ont planté 150 arbres indigènes dans la zone riveraine de Morris Lake Brook au Dartmouth, le 24 septembre dernier.

Blue Nose Coastal Action Foundation (N.-É.)
Recherche des bénévoles cet automne pour la création de jardins de pluie dans la région de Chester, qui serviront autant à gérer les eaux pluviales qu’à créer un important habitat pour les pollinisateurs et les autres espèces.

Clean Annapolis River Project (N.-É.)
Donne aux bénévoles des trousses et de l’équipement de mesure pour la protection des tortues des bois, en surveillant les sites de nidification et la visibilité des prédateurs.

Alliance du bassin versant Petitcodiac (Bassin versant de la rivière Petitcodiac, N.-B.)
Recherche des bénévoles pour aider à retirer les débris et les polluants des cours d’eau locaux du bassin versant, ce qui sera bénéfique pour plusieurs espèces, dont la tortue des bois.

RÉGION DE L’ARCTIQUE
The Yukon River Inter-Tribal Watershed Council (Bassin de la rivière Yukon, Yukon)
Soutient les communautés autochtones pour le suivi de la qualité de l’eau afin qu’elles puissent prendre des décisions éclairées à propos des déchets solides et pour éliminer la contamination des eaux de surfaces ou souterraines.

WWF-Canada (T.N.-O. et Nunavut)
Travaille avec les comités de chasseurs et de trappeurs des communautés afin de mener des nettoyages et relever les défis de la gestion des déchets dans les camps éloignés, culturellement importants le long des côtes.