WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Partez en expédition avec les oiseaux, les abeilles et les baleines et libérez votre nature!

En permettant à des milliers de Canadien.ne.s de se rapprocher de la nature, le programme de subventions communautaires Libérez votre nature du Fonds mondial pour la nature (WWF-Canada), présenté par TELUS, créé un mouvement avec lequel les citoyen.ne.s passionné.e.s qui agissent pour la protection des écosystèmes et des espèces à travers le pays. Que ce soit les parcours de pollinisateurs et sentiers de baleines en Colombie-Britannique, ou la restauration d’habitat des colibris sur l’Île-du-Prince-Édouard, nous vous présentons que quelques-unes des espèces aidées par les projets Libérez votre nature. Vous êtes inspiré.e.s? Appliquez d’ici le 24 novembre 2017!

Vue du ventre d’une baleine à bosse bondissant hors de l’eau dans le détroit de Juan de Fuca, Colombie-Britannique, Canada. © Natalie Bowes/WWF-Canada

  1. Baleines

Apercevoir un orque ou une baleine à bosse de près est une expérience incroyable. Mais nous oublions souvent l’impact que notre présence peut avoir sur ces majestueuses créatures et sur leurs habitats.

Afin de réduire les perturbations pour les baleines dans les eaux côtières de la Colombie-Britannique, Ocean wise développe le sentier de baleines encore plus au Nord. Un réseau d’observation des baleines depuis la côte qui s’étend de la Californie à la Colombie-Britannique, comprenant des sites situés aux endroits connus comme étant propice aux observations côtières, le Sentier de baleines offre une alternative non intrusive pour des milliers d’observateur.trice.s de baleines d’apprécier les espèces et de contribuer à la science citoyenne en signalant vos observations au Réseau d’Observations des Cétacés de Colombie-Britannique.

Avec l’aide d’une subvention communautaire Libérez votre nature, cinq nouveaux sites ont été ajoutés cette année à Bamfield, l’île Bowen, l’île Mayne, Tofino et Squamish, pour un total de 12 le long de la côte.

Paneau explicatif sur le sentier de baleines. © The Whale Trail

  1. Abeilles

La région de l’Okanagan en Colombie-Britannique est reconnue pour ses vignobles, vergers et, grâce au projet Abeilles en libre circulation (en anglais) de l’Université de la Colombie-Britannique et d’une subvention Libérez votre nature, son sentier de nectar de 7,4 km à Kelowna.

Afin d’aider le rétablissement des espèces d’abeilles indigènes, Abeilles en libre circulation a recruté plus de 100 maisons, écoles, églises et entreprises le long de la route pour transformer une parcelle de leur propriété en habitat de fleurs sauvages. Très rapprochés, les jardins améliorent la connexion entre les habitats et permettent aux abeilles de se déplacer d’une fleur à l’autre de manière séquentielle.

Bourdon sirotant le nectar d’une fleur de topinambour © Peter Ewins/WWF-Canada

Et ça a un impact positif. En contribuant à une plus grande prise de conscience sur le sort des pollinisateurs sauvages et sur la façon d’aider la nature grâce à l’aménagement de nos propres cours et espaces verts, des sentiers pour pollinisateurs sont en train d’éclore dans les communautés voisines et sur le campus de la UBC.

  1. Colibris

Reconnaissable à ses paillettes émeraude, ses reflets verts dorés et ses teintes rouges, le colibri à gorge rubis est la seule espèce de colibri qui se reproduit au Canada. Fidèle à ses habitudes, il revient d’Amérique centrale chaque printemps. En 2016, les ornithologues de l’Île-du-Prince-Édouard ont signalé une plus faible présence de ces voyageurs qui visitent fréquemment les cours arrière.

Avec l’aide d’une subvention Libérez votre nature, Island Nature Trust a pu mobiliser et former plus de 25 citoyens scientifiques pour la collecte de données de référence sur la taille de la population de colibris de la province, la migration et les modes de reproduction, afin d’aider les scientifiques à déceler les déclins et menaces plus tôt. Les bénévoles ont également planté des arbres, arbustes et fleurs indigènes afin d’améliorer l’habitat et attirer les colibris. Mis en commun, ces efforts permettront d’éviter l’inscription du colibri à gorge rubis sur la liste des espèces en péril.

Le colibri à gorge rubis (Archilochus colubris) est la seule espèce de colibri qui se reproduit au Canada.

Vous pouvez aussi libérer votre nature!

En mobilisant le pouvoir de conservation de gens comme vous, nous pouvons contribuer – à mettre fin au déclin des espèces. Si vous avez une idée qui aidera la nature, nous voulons l’entendre. Appliquez d’ici 17h le 24 novembre 2017 et vous pourriez recevoir une subvention pouvant atteindre 7 000 $ pour réaliser votre projet!