WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Les ours polaires ont besoin de notre aide

Il y a de bonnes raisons de s’inquiéter pour l’avenir des ours polaires.

Ils ont besoin de glace et de neige pour se nourrir et se reproduire, mais pendant que les changements climatiques réchauffent l’Arctique deux fois plus rapidement que le reste de la planète, leur habitat disparait. À certains endroits, il y aura éventuellement si peu de glace que les populations s’amenuiseront.

Mais nous n’en sommes pas encore là. Les ours polaires ont une certaine habileté à s’adapter et pour le moment, la majorité des populations sont stables.

Ours polaires près de Churchill, MB © François Pierrel / WWF

Malgré tout, il existe plusieurs raisons de s’inquiéter. Les scientifiques ont observé que les ours polaires sont amincis, que moins de petits survivent toute une année et que leurs mères doivent nager de plus longues distances afin de trouver de la nourriture.

Il est temps d’agir avant que les ours polaires soient en crise.  Le Fonds mondial pour la nature Canada travaille de concert avec des groupes d’Inuits pour combiner le savoir traditionnel et la meilleure science disponible afin de créer un meilleur avenir pour les ours polaires. Voici comment :

Protection de l’habitat

Nous préconisons la protection de l’habitat de l’ours polaire pour que celui-ci ne soit pas déjà perturbé par l’activité humaine lorsque le réchauffement climatique les amènera jusqu’au Dernier refuge de glace. Cet été, des années de travail ont abouti à la protection de Tallurutiup Imanga (Détroit de Lancaster), habitat de l’une des plus importantes populations d’ours polaires au monde. Tallurutiup Imanga fait partie du Dernier refuge de glace, et nous travaillons maintenant à ce que plus d’aires soient protégées.

Empreintes d’ours polaires dans le Dernier refuge de glace, Nunavut © Clive Tesar / WWF

Recherches sur les populations

Le WWF-Canada finance des recherches sur les effectifs de population et des études afin de savoir comment se portent les petits ours polaires et leurs familles.

Sensibilisation aux aires de mise bas

Nous sensibilisons les gens à propos de la localisation des aires de mises bas des ours polaires et exigeons que des protections adéquates soient incluses dans le Plan d’aménagement du territoire du Nunavut.

Mère avec ses petits, région de Churchill, MB © Michel Terrettaz / WWF

Prévention des conflits humains-ours polaires

Notre travail actuel avec les communautés inuites sur les programmes de surveillance et de patrouille a pour objectif de ne plus voir d’ours polaires tués parce qu’ils se sont approchés des communautés et ont menacé les résidents dans leur recherche de nourriture.

Études sur la fonte de la banquise

Nous soutenons des recherches sur les mouvements des ours polaires liés à la fonte de la banquise. Ces recherches incluent la mise en place de dispositifs de localisation par satellite sur les ours pour nous aider à comprendre les problèmes d’habitats.

Le WWF-Canada soutient également les études qui visent à comprendre comment la réduction de la banquise affectera la distribution des ours polaires en Arctique.

Surveillance de la fragmentation de l’habitat

Nous effectuons le suivi des effets des propositions de brise-glaces dans l’habitat de l’ours polaire.

Freiner les changements climatiques

Le WWF-Canada s’est engagé vers les énergies renouvelables à 100 % d’ici 2050 pour ralentir les changements climatiques et travaille pour que les communautés effectuent cette transition des combustibles fossiles vers les énergies renouvelables respectueuses des habitats.