Bienvenue dans la section blogues du WWF-Canada

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Peter Ewins
Peter Ewins
« Dans ce monde frénétique d’aujourd’hui, n’oubliez pas ceci : “Le plus important est de laisser toute son importance à ce qu’il y a de plus important” (Stephen R. Covey), et “Vous avez des ennemis? Tant mieux. Ça veut dire que vous avez défendu quelque chose à un moment de votre vie” (Winston Churchill). »
Pete a vécu 12 ans aux îles Shetland, en Écosse, où il a notamment occupé pendant trois ans le poste de gardien adjoint du célèbre Fair Isle Bird Observatory et bagué des centaines de milliers d’oiseaux. Son stage de doctorat là-bas consistait à étudier l’impact de l’industrie pétrolière de la Mer du Nord sur les systèmes marins et les oiseaux de mer, ce qui lui a valu un emploi de fonctionnaire du Royaume-Uni, à titre d’agent du Nature Conservancy Council pour les îles Shetland.
Déménagé au Canada en 1990, il a travaillé pendant six ans au Service canadien de la faune dans le cadre des programmes d’étude toxicologique de la faune des Grands Lacs, documentant les niveaux de contamination toxique et leur impact sur les espèces au sommet de la chaîne alimentaire aquatique.
En arrivant au WWF-Canada en 1996, Pete a été nommé directeur du programme des Espèces en voie de disparition. Puis il a dirigé les travaux de conservation de l’organisation dans l’Arctique de 2000 à 2006, se concentrant sur la transition d’un paradigme de développement industriel vers un modèle qui assure la conservation d’écosystèmes intacts ainsi que la diversité écologique et culturelle. Pete est aujourd’hui responsable de la conservation des espèces de l’Arctique pour le WWF-Canada, en particulier des espèces phares dans les zones d’importance planétaire, comme les ours polaires et les cétacés qui dépendent de la banquise.
Publications
Reeves, R.R., Ewins, P.J., Heidi-Jorgensen, M.P., Kovacs, K.M., Gavrilo, M., Lydersen, C., Suydam, R., Agbayani, S., Elliott, W., Polet, G., van Dijk, Y., Blijleven, R. (2013), « Arctic Cetaceans (Bowhead, Narwhal, Beluga): Occurrence in relation to hydrocarbon development and commercial shipping and the impacts of climate change », Marine Policy (à paraître).
Ewins, P.J. (2005), « Conservation and Hunting in Northern Regions: Community-based hunting as a Conservation Tool », dans : Freeman, M.R., Hudson, R.J., Foote, L. (dir.), Conservation Hunting: People and Wildlife in Canada’s North, Occasional Publication Series no 56, Institut circumpolaire canadien, Edmonton, Alberta.
Ewins, P.J., Weseloh, D.V., Fox, G.A., Bishop, C.A., Boughen, T. (2001), « Using wildlife to monitor contaminants and their effects in the North American Great Lakes ecosystem », dans : Munawar, M., Hecky, R.E. (dir.), The Great Lakes of the World: food-web, health and integrity, Ecovision World Monograph Series, Backhuys Publishers, Leyde, Pays-Bas.
Ewins, P.J., Weseloh, D.V. (1999), « Little Gull (Larus minutus) », dans : Poole, A., Gill, F. (dir.), The Birds of North America no 428, Philadelphie : The Academy of Natural Sciences; Washington, D.C. : The American Ornithologists’ Union.
Ewins, P.J., Andress, R.A. (1995), « The winter diet of Bald Eagles in southern Ontario », Canadian Field-Naturalist no 109, p. 418-425.
Weseloh, D.V., Ewins, P.J., Bishop, C.A., Struger, J., Mineau, P. (1995), « Double-crested Cormorants of the Great Lakes: changes in population size, breeding distribution and reproductive output, 1913-1991 », dans : Nettleship, D.N., Duffy, D.C. (dir.), The Double-crested Cormorant: biology, conservation, and management, Colonial Waterbirds no 18 (premier numéro spécial).
Ewins, P.J., Legierse, K., Weseloh, D.V., Norstrom, R.J., Auman, H.J., Ludwig, J.P. (1994), « Caspian Terns on the Great Lakes: organochlorine contamination, reproduction, diet and population changes, 1972-91 », CWS Occasional Paper no 85.
Weseloh, D.V., Ewins, P.J., Struger, J., Norstrom, R.J., Mineau, P. (1994), « Geographical distribution of organochlorine contaminants and reproductive parameters in Herring Gulls on Lake Superior in 1983 », Environmental Monitoring & Assessment no 29, p. 229-251.
Ewins, P.J. (1993), « Pigeon Guillemot (Cepphus columba), dans : Poole. A., Gill, F. (dir.), The Birds of North America no 49. Philadelphie : The Academy of Natural Sciences; Washington, D.C. : The American Ornithologists’ Union.
Ewins, P.J. (1990), « The diet of Black Guillemots Cepphus grylle in Shetland », Holarctic Ecology no 13, p. 90-97.
Ewins, P.J. (1989), « The breeding biology of Black Guillemots Cepphus grylle in Shetland », Ibis no 131, p. 507-520.
Ewins, P.J., Bazely, D.R. (1989), « Jungle Law in Thailand’s Forests », New Scientist no 1691, p. 42-46.
Ewins, P.J. (1985), « Growth, diet and mortality of Arctic Tern Sterna paradisaea chicks in Shetland », Seabird no 8, p. 59-68.
Ewins, P.J., Tasker, M.L. (1985), « The breeding distribution of Black Guillemots Cepphus grylle in Orkney and Shetland, 1982-84 », Bird Study no 32, p. 186-193.

Abonnez-vous au blogue de Peter

Les blogues de Peter

Les patrouilles d’ours polaires assurent la sécurité des communautés. Voici comment!
Ils sont comme une équipe d’intervention spéciale, armés d’une multitude d’armes non létales (bien sûr) et de leurs techniques ancestrales. Les patrouilleurs d’ours polaires du WWF contribuent grandement à la sécurité des ours polaires et des communautés. Ils ont même permis la diminution significative du nombre d’ours polaires abattus chaque année pour des raisons de protection de la vie humaine et des biens.

Monarques : en légère remontée, mais la population reste très faible
Le plus récent relevé effectué au Mexique révèle que la population de monarques n’occupait qu’une faible superficie de 2,8 acres.

Baleines boréales et fonte des glaces
Alors que pointe à l’horizon un accroissement des activités humaines comme la navigation commerciale, l’exploration pétrolière et gazière, l’exploitation minière à grande échelle et la pêche commerciale dans les eaux de l’Arctique, il s’avère essentiel de bien savoir où se trouvent ces zones vitales pour les baleines boréales et autres créatures magnifiques du pôle encore présentes dans leurs habitats naturels.

Où sont rendus nos épaulards de l’Arctique?
Au cours des huit dernières semaines, le WWF-Canada a suivi un groupe d'orques alors qu'ils se dirigent vers le sud de l'Arctique canadien.

Sur la trace des épaulards : Ils vont vite maintenant!
Avec l'automne qui avance sur l'Arctique, le WWF-Canada continue de suivre le troupeau d'orques alors qu'ils se dirigent vers le sud pour l'hiver. Les orques ont accéléré la cadence et ne montrent aucun signe de ralentissement!


Des épaulards s’approchent du sanctuaire des baleines boréales
Après avoir récemment suivi des orques près d'un sanctuaire de baleines boréales, Pete Ewins se souvient d'une observation similaire faite il y a 10 ans.

Les épaulards observés en Arctique mettent le cap sur le sud
Les épaulards observés dans le sud du Canada se déplacent vers l'Arctique comme l'hiver approche

L’épaulard, nouveau résident de l’Arctique
Il y a un nouveau prédateur dans l'océan Arctique...

Le béluga chante… saviez-vous qu’il desquame?
Le béluga est le plus facile à identifier de tous les cétacés, et on le reconnaît facilement partout dans le monde. Mais que sait-on au juste de ce beau géant blanc? Voici quelques connaissances avec lesquelles vous pourrez épater vos amis en matière de béluga!