Bienvenue dans la section blogues du WWF-Canada

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature



Inondations, feux et tempêtes : pourquoi la RSA prête attention aux changements climatiques
Alors que les dérèglements météorologiques font les manchettes, la RSA outille les bureaux de partout au pays afin de ralentir les effets des changements climatiques.

Les communautés éloignées sont sans défense face aux déversements, conclut un rapport
Dans l’éventualité d’un déversement, les communautés côtières du Nunavut et de la région de Beaufort seraient les premières à devoir réagir, et celles qui ont le plus à perdre. En dépit de cette réalité, les résultats de nos recherches démontrent qu’elles ne sont absolument pas préparées.


Comment bâtir son équipe verte au travail : six conseils de la RSA du Canada
À la RSA du Canada, les équipes vertes se multiplient comme les crocus au printemps. Dans les dernières années, le leader en assurance a fait revivre une équipe de son bureau de Mississauga et en a fondé de nouvelles dans ses bureaux de Montréal et Québec.

Nelly Furtado encourage les Canadiens à faire un + pour la nature
Tide s’associe avec Nelly Furtado, auteure-compositeur-interprète récipiendaire d’un Grammy Award et militante pour l’environnement, afin de promouvoir son initiative de levée de fonds avec le WWF-Canada en appuie de notre mouvement Un + pour la nature.

Une mer silencieuse pour sauver les épaulards
Les scientifiques demandent à Ottawa de mettre en place des mesures pour réduire le bruit marin pour que les épaulards de la mer des Salish aient une chance de se rétablir.

Les populations d’ours polaires sont stables, mais la perte de banquise se fait sentir
À première vue, les résultats dévoilés récemment concernant les sous-populations d’ours polaires semblent représenter de bonnes nouvelles. Deux des 13 sous-populations d’ours polaires du pays, auparavant en déclin, sont vraisemblablement stables. L’une d’elles pourrait même être en augmentation. Mais cette encourageante nouvelle cache pourtant d’inquiétants constats.

À quoi bon grimper la Tour CN? Des habitués vous racontent.
Grimper les 1 776 marches de la Tour CN, c’est impressionnant. Imaginez gravir les paliers pour la dixième fois!

Vous avez manqué la Baignade glaciale 2017? Voici les 10 meilleurs moments
Comme si plonger dans un lac glacial en plein hiver n’était pas suffisant, plus de 100 participants ont amassé au-delà de 30 000 $ pour le travail en conservation de l’Arctique du WWF-Canada. Voici les faits saillants de l’évènement.

14 raisons de ne pas grimper la tour CN
Pas la peine de vous inscrire à l’Ascension de la tour CN pour la nature du WWF les 8 et 9 avril prochains. Voici 15 bonnes raisons de ne pas la faire.