WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Les blogues de Caroline : la première partie des pandatoufles

Écrit par : Caroline Leamon, blogueuse-tricoteuse de la Journée nationale de la p’tite laine

Tout d’abord, le simple fait de tricoter des chandails, des chaussettes et autres vêtements chauds pour nous-mêmes et nos proches, ça nous encourage à baisser le thermostat et ainsi à économiser de l’énergie, réduisant du même coup notre empreinte écologique.

Et plus notre approche du tricot est créative, plus grand est notre impact positif, car plus on aime ce qu’on tricote, plus on le porte et plus on tricote! Et si on porte ce qu’on fait, on a moins tendance à surconsommer. Par exemple, vous résisterez peut-être un jour à la tentation d’acheter une paire de pantoufles ordinaires dans un grand magasin parce que vous savez que vous pouvez vous en tricoter vous-même de bien plus belles.

Et après avoir consacré autant de temps et d’ingéniosité à fabriquer les pantoufles parfaites, vous les aimerez mieux et vous les porterez sans doute plus longtemps, ce qui contribuera à réduire la quantité de déchets que vous jetez. Les effets sur l’environnement de votre choix de pantoufles sont peut-être subtils, pris individuellement, mais c’est l’accumulation de toutes ces subtilités qui fait une grosse différence. Pensez-y!

Voyons voir comment tricoter la paire de pantoufles parfaites, les pandatoufles. Je vais vous expliquer comment procéder, étape par étape, pour réaliser ce projet de tricot pour débutants. Concentrons-nous pour commencer sur le dessin de la pantoufle. Un jour, vous vous sentirez assez habile pour dessiner votre propre modèle. Toute ce que ça prend, c’est l’inspiration.

C’est le panda symbolisant le WWF qui m’a d’abord inspirée. Puis je me suis dit que les pandas adorent le bambou. Mes pandatoufles auraient donc un motif de panda et de bambou. Il ne me restait plus qu’à trouver un modèle pouvant intégrer ces motifs pour pouvoir tricoter mes pandatoufles en suivant les instructions.

Ce modèle simple et charmant est proposé dans le livre de Laura Long et Melissa Halvorson, Handmade Underground Knitwear: 25 Fun Projects for All Seasons. Y voyez-vous quoi que ce soit qui vous rappelle les pandas et le bambou? Pas vraiment, n’est-ce pas? Voilà où ça devient amusant : on a le modèle d’une paire de pantoufles et on doit trouver une façon de le modifier pour y incorporer notre inspiration. C’est à ce moment-là qu’il faut s’aider en dessinant quelques esquisses.

Une fois déterminées les modifications au modèle initial,  vous pouvez penser au choix de fil. Le principal changement que j’ai apporté au modèle choisi a été de faire des rayures plus larges dans le sens de la longueur plutôt que dans la largeur, ce qui ne devrait pas influencer la quantité de laine à acheter. Le motif de départ exigeait 175 m de chaque couleur de fil à tricoter DK/sport-weight, et le motif complet se réalise avec deux brins de fil maintenus ensemble. Le fait d’utiliser deux fils à la fois donne un résultat plus épais, donc douillet, mais un simple fil plus épais produira le même effet. J’étais enfin prête à acheter ma laine.

Quand vous achetez de la laine à tricoter, gardez en tête votre source d’inspiration et pensez à l’usage que vous ferez du produit fini. J’ai choisi un fil plus épais parce qu’il a l’air plus doux que le fil de calibre 3 et parce qu’il se lave à la machine (c’est pratique quand on peut simplement laver nos pantoufles à la machine sans craindre qu’elles rétrécissent). J’ai aussi choisi une longueur de fil vert pour la finition, car ça me rappelle le bambou. Je ne sais pas encore quelle forme prendra cette décoration, alors je me contente de faire la liste des choses dont j’aurai besoin pour fabriquer le corps de la pantoufle que nous commencerons à tricoter la semaine prochaine. Il est parfaitement normal, quand on invente ses propres motifs, de ne pas être tout à fait sûr de l’allure exacte qu’aura l’article une fois terminé. Ça fait partie du plaisir!

Ce dont vous aurez besoin pour commencer

Fil* :
– 175 m de fil blanc de calibre DK/sport-weight ET 175 m de fil noir de même grosseur
OU
– 87,5 m de fil blanc de calibre 5 (bulky-weight) ET 87,5 m de fil noir de même grosseur (j’utilise la laine lavable Balder de Viking of Norway).

* Si vous ne savez pas comment déterminer l’épaisseur du fil, demandez conseil à votre boutique d’accessoires à tricoter.

Aiguilles :
– Une paire d’aiguilles à tricoter droites no 6 (5 mm)
– Une aiguille à tapisserie

Bon magasinage!


Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *