WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Pour une consommation accrue des produits de la mer durables, une journée à la fois

On a fait des vagues sur la colline parlementaire fédérale mardi, lorsque nous sommes allés avec un groupe mettre les océans à l’honneur et demander que le Canada désigne le 18 mars comme Journée nationale des produits de la mer durables.

L’activité menée sur la Colline du Parlement cette année fait suite à l’opération de sensibilisation menée l’an dernier [lien], lorsque le chef Ned Bell de Vancouver, et des représentants des organismes Ocean Wise et SeaChoice et de quelques ONG – dont la Fondation David Suzuki – se sont réunis à Vancouver et ont appelé la population à soutenir l’adoption d’une motion d’un député pour souligner la journée.

NatlSustSeafoodDay-logo-FR-500Pour que le 18 mars soit la Journée nationale des produits de la mer durables

Cette année, le chef Ned Bell et quatre autres grands chefs canadiens se sont associés aux deux organismes de normalisation en matière de produits de la mer ainsi que les organismes Greenpeace et Ecology Action Centre, le WWF-Canada et quelques autres, pour une réception mettant en vedette certains des meilleurs produits de la mer issus de sources durables au Canada, en appui à une gestion assurant la santé de nos océans, d’un océan à l’autre… à l’autre.

Voici un échantillon des produits offerts lors de cette réception.

NSSD_food_20140306_sm2De gauche à droite : truite arc-en-ciel du chef Jonathan Lapierre-Rehayem; chef Kate Klenavic sert des crevettes won ton; chef Ned Bell présente des pétoncles aux canneberges, noisettes et sirop de bouleau; perchaude fumée du lac Érié par le chef Walid El-Tawel… le tout fait avec des produits de pêcheries durables d’ici

L’idée de créer une journée officielle est simple. Nous pensons qu’il sera beaucoup plus facile pour les consommateurs de comprendre l’importance des produits de la mer durables pour nos océans et notre économie, de savoir quoi chercher et où trouver ce qu’on cherche, et de se sensibiliser au fait que les choix que nous faisons au quotidien peuvent aider à protéger la diversité et le foisonnement de la vie dans nos océans.

Il est urgent d’agir pour préserver les habitats marins et soutenir le déploiement de méthodes de pêche responsables. Ce n’est pas que pour la faune qu’il faut agir, mais également pour les communautés côtières qui continueront ainsi de tirer profit d’une activité traditionnelle bien établie, et pour nous, consommateurs, qui voulons continuer de manger des produits de la mer, ce qui n’est envisageable que si nos océans demeurent prospères.

Si l’on constate une sensibilisation croissante à l’égard de ces problématiques, il reste néanmoins énormément de travail à faire par le gouvernement, l’industrie et les consommateurs pour que tous les produits de la mer que nous consommions soient issus de sources durables. Heureusement, divers organismes et entités sont là pour nous aider à faire de meilleurs choix – le  Marine Stewardship Council, SeaChoice, et l’aquarium de Vancouver, notamment. En outre, ici même au Canada, de grands noms comme Les Compagnies Loblaw limitée ont pris la tête d’un mouvement qui encourage les pêcheries à mettre au point de meilleures normes de pêche, ce qui accroît les occasions pour les consommateurs de soutenir ce virage.

Tous les gestes comptent, et nous avons besoin de votre appui. Commençons par signer la pétition au http://findonnelly.ndp.ca/seafoodpetition pour faire du 18 mars la journée nationale des produits de la mer durables et mettre les océans du Canada sur la voie de la durabilité.

NSSD_Group-lowDe gauche à droite : chefs Kate Klenavic et Josh Bishop (Whalesbone, Ottawa), chef exécutif Ned Bell (Four Seasons, Vancouver), député fédéral Fin Donnelly, chef Jonathan Lapierre-Rehayem (Laloux, Montréal) Chef exécutif Walid El-Tawel (E18hteen, Ottawa ),et chef Robert Clark (The Counter poissons, Vancouver)


Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *