WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Arctique : Les objectifs de développement durable de l’ONU doivent amener l’énergie renouvelable dans le Nord

Cette entente internationale a des implications importantes pour les communautés nordiques du Canada

La fin de semaine dernière, au siège des Nations Unies à New York, les leaders mondiaux ont adopté un nouveau plan d’action pour le développement durable qui s’étendra jusqu’en 2030. Ce faisant, ils déclarent que le développement et la croissance économique du futur doivent être durables.

Ces objectifs de développement sont différents des précédents, qu’on avait appelés les objectifs du Millénaire, de deux façons. Tout d’abord, ils sont universels, ce qui signifie que tant les pays en développement que les pays développés doivent y participer. Ensuite, ils reconnaissent les interconnexions entre la protection de l’environnement, l’éradication de la pauvreté et la promotion de la croissance économique.

Deux pêcheurs de la communauté inuite de Arctic Bay (ou Ikpiarjuk), Nunavut, Canada. © Peter Ewins - WWF-Canada

Deux pêcheurs de la communauté inuite de Arctic Bay (ou Ikpiarjuk), Nunavut, Canada. © Peter Ewins – WWF-Canada

Ces objectifs mondiaux de lutte à la pauvreté et de développement économique durable devraient avoir des impacts sur les communautés nordiques du Canada. La sécurité alimentaire, des soins de santé, de l’eau potable et des infrastructures fiables sont des bienfaits auxquels tous les Canadiens devraient avoir accès mais, dans le Grand Nord, ce n’est pas toujours le cas. Le WWF-Canada est impatient de se mettre au travail, avec les parties prenantes de tous les secteurs, pour donner vie aux objectifs de développement durable des Nations Unies dans le Grand Nord canadien.

Quand le Canada a signé cette entente, il a fait une promesse pour les gens du Nord. Plus précisément, il y a deux secteurs où cette promesse devra s’incarner dans une nouvelle réalité : l’accès à l’énergie et la planification du développement économique.

Parmi les 17 objectifs de l’entente, l’objectif numéro 7 promet à tous l’accès à des sources d’énergie abordables, fiables, durables et modernes. Malheureusement, l’accès à l’énergie dans le Grand Nord canadien est coûteux, parfois intermittent, souvent non durable et certainement pas moderne. Bien qu’il y ait de l’hydroélectricité au Yukon et dans les Territoires du Nord-Ouest, le Nunuvut doit quant à lui recourir au diesel pour produire 100 % de son électricité. De plus, les trois territoires sont dépendants du diesel pour se chauffer. En raison des coûts élevés de transport des carburants, les habitants du Grand Nord paient de 8 à 10 fois plus cher que les Canadiens du sud pour le chauffage et l’électricité.

Canots, maisons et autres bâtiments dans la communauté Inuvialuit d'Iqaluit, île de Baffin, Nunavut, Canada. © Peter Ewins - WWF-Canada

Canots, maisons et autres bâtiments dans la communauté Inuvialuit d’Iqaluit, île de Baffin, Nunavut, Canada. © Peter Ewins – WWF-Canada

Il existe plusieurs exemples d’énergie renouvelable dans l’Arctique. L’énergie éolienne est utilisée par plusieurs communautés en Alaska, et à Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest), on utilise l’énergie solaire pour produire de l’électricité et se chauffer. En vertu de ces nouveaux objectifs de développement durable, le Canada a le devoir d’étendre ces projets pilotes et de créer des solutions de rechange énergétiques durables, abordables, fiables et accessibles afin de permettre aux communautés locales de mettre fin à leur dépendance au diesel. Le WWF-Canada travaille actuellement à soutenir des investissements dans l’énergie renouvelable dans l’Arctique. Nous sommes impatients de collaborer avec toutes les parties prenantes dans le cadre de cette nouvelle entente.

Les objectifs numéro huit et neuf concernent la croissance économique durable, l’accès à l’emploi et l’industrialisation durable. Ces trois principes doivent guider les gestes du Canada dans l’Arctique, où les changements climatiques menacent l’économie traditionnelle des communautés, qui est basée sur la nature, et où des projets pétroliers et gaziers risqués ont échoué à offrir la croissance économique tant espérée. Dans la foulée de ces engagements, le WWF-Canada renchérira dans son appel, destiné tant aux habitants de la région qu’aux décideurs politiques, à se détourner du développement économique non durable une fois pour toutes, et à embrasser une vision durable de l’économie, comme avec les pêcheries nordiques par exemple.

Panneaux solaire à Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest. © Farid Sharifi - WWF-Canada

Panneaux solaire à Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest. © Farid Sharifi – WWF-Canada

Bien entendu, alors que ces nouveaux objectifs de développement durable s’échelonneront jusqu’en 2030, nous avons aussi besoin d’actions immédiates. C’est pourquoi le WWF-Canada s’affaire à développer dès maintenant des solutions de rechange d’énergie renouvelable dans l’Arctique. De plus, dans le cadre du Sommet sur l’énergie de l’Arctique qui commence ce lundi, les pays nordiques exploreront les contraintes liées aux combustibles fossiles dans les communautés arctiques ainsi que les occasions rattachées aux énergies renouvelables. Le Conseil arctique pourra ensuite en discuter dans le contexte des objectifs de développement durable des Nations Unies. Le WWF sera présent, à toutes les tribunes, pour rappeler à tout le monde l’importance de ces engagements énergétiques dans l’Arctique, et pour contribuer à trouver des solutions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *