WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Sur la trace des bélugas : Percer les mystères de ce « canari des mers » en danger

Les bélugas sont l’une des espèces les plus emblématiques du Canada. Bien connu pour son « sourire » et ses gazouillis canari-esques, ce mammifère social est souvent vu voyageant en groupe allant de quelques individus à des centaines de baleines.

Deux bélugas (Delphinapterus leucas), fleuve Saint-Lauren, Québec, Canada.

Deux bélugas (Delphinapterus leucas), fleuve Saint-Lauren, Québec, Canada © Robert Michaud / WWF-Canada

Avant 1885, la population de bélugas du Saint-Laurent est estimée à 10 000, mais la chasse commerciale a réduit cette population à environ 1 000 individus à la fin des années 1970. Au cours des 30 dernières années, l’étude de la population de bélugas du Saint-Laurent a révélé beaucoup sur leur habitat d’été et les facteurs de stress, informant ainsi les chercheurs des efforts de conservation à faire et par conséquent à aider la population à augmenter un peu.

Au cours des dernières années, la population de bélugas du Saint-Laurent a connu une autre baisse. Aujourd’hui, nous ne comptons qu’environ 900 individus. Le béluga du Saint-Laurent est maintenant répertorié comme en voie de disparition.

Donc, des recherches supplémentaires sur la vie des bélugas sont plus urgentes que jamais. Pour orienter nos efforts de conservation, le WWF-Canada s’est associé avec Robert Michaud et le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) pour lancer Sur la trace des bélugas.

Lancé ce mois-ci, Sur la trace des bélugas va tenter d’intercepter et d’installer des émetteurs satellites sur des bélugas du Saint-Laurent lors de leur migration saisonnière. Notre expédition pourra ainsi suivre quelques individus tout au long de l’hiver pour mieux comprendre leur habitat hivernal et leur exposition à des facteurs de stress d’origine humaine – que l’on croit influencer le déclin continu de la population. Au cours des prochains mois, nous prévoyons marquer jusqu’à six baleines, et ainsi envisager cartographier l’ensemble de la gamme de bélugas du Saint-Laurent. Ce qui devrait nous permettre d’élucider des questions vieilles de 30 ans, et, plus important encore, d’informer des mesures de protection à venir.

Notre expédition passionnante a commencé! Grâce à des sorties dans l’estuaire à la hauteur de Tadoussac, nous devrions pouvoir placer des émetteurs satellites sur six bélugas. Sortie que j’ai expérimenté, et qui m’a fait vivre un spectacle à la fois magique et rendant très humble.

Ce qui était d’abord quelques lueurs de blanc glissant à travers les vagues, nous avons vu apparaître un groupe de près de 250 bélugas! Naviguant à leur côté en direction sud (probablement pour de la nourriture), j’ai eu le souffle complètement coupé par ce moment indescriptible et rare, et par la réalisation que ce spectacle extraordinaire pourrait devenir beaucoup plus rare si les projets de conservation, comme Sur la trace des bélugas, ne sont pas réalisés dès maintenant.

Sur la trace des bélugas est un projet conjoint du GREMM et Pêches et Océans Canada (MPO), et soutenu par le WWF-Canada, la Fondation canadienne Donner et Canada Steamship Lines (CSL).

Déplacez avec nous à partir de Bleuvet et suivez les progrès de notre équipe au wwf.ca/fr et au whalesonline.org, ou sur Twitter avec le mot-clic #SOSBelugas.


Comments are closed