WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Le dernier espoir pour le vaquita se trouverait à Terre-Neuve

La clé de survie du mammifère marin le plus menacé au monde pourrait se trouver à Terre-Neuve.

Le WWF-Canada a récemment accueilli une délégation de pêcheurs, scientifiques, experts en équipements de pêche et de collègues du WWF-Mexico à Saint-Jean-de-Terre-Neuve. Ils apportent avec eux un nouveau type de filet de pêche à l’institut maritime, le meilleur endroit dans le monde pour tester cette nouvelle conception qui pourrait tout simplement sauver le vaquita.

On estime qu’il resterait seulement environ 30 vaquitas dans le monde, et ils ne vivent que dans le golfe de Californie au large du Mexique. Il n’y a qu’une raison pour expliquer qu’ils soient si gravement menacés : ils se font prendre dans les filets maillants et se noient.

Vaquita dans un filet maillant dans le golfe de Californie, Mexique © Flip Nicklin/WWF

Les Vaquitas sont de petits marsouins qui arborent des anneaux noirs distinctifs autour des yeux et de la bouche. Ils sont si timides et fugaces qu’ils étaient inconnus des scientifiques jusqu’en 1958. Puisqu’ils sont difficiles à étudier, nous n’en connaissons que très peu sur leur cycle de vie et leurs comportements. Ils ont été déclarés en péril en 1996, lorsqu’il restait encore quelques centaines d’individus.

Le WWF-Mexico a travaillé sur la conception d’équipement de pêche alternatif, mais leur travail a pris une tournure d’autant plus urgente que le vaquita pourrait être éteint d’ici la fin de 2018. La citerne antiroulis de l’institut maritime – une énorme citerne pour tester les équipements de pêche, qui permet de stimuler les conditions de pêche au chalut – est la plus grande au monde et le meilleur endroit pour rassembler les données sur la performance des filets.

La plus grande citerne antiroulis au monde de l’institut maritime permet de stimuler les conditions de pêche au chalut © Catharine Tunnacliffe /WWF-Canada

Des filets de tailles variés ont été testés et les résultats filmés afin de démontrer leur efficacité pour les pêcheurs au Mexique. Les filets maillants sont devenus illégaux dans le golfe de Californie en 2017, il y a donc un besoin pressant d’une alternative efficace qui réduira les prises accessoires. Le nouveau filet testé permet aux espèces comme le vaquita et le requin de s’échapper, tout en récoltant les crevettes et autres poissons qui constituent le gagne-pain des pêcheurs.

Les tests simulant un filet étant tiré à partir d’un bateau de pêche © Catharine Tunnacliffe /WWF-Canada

Sans remplacement, les pêcheurs continueront à utiliser les filets maillants illégalement. En 2017 seulement, un programme du WWF-Mexico a récolté plus de 500 filets maillants « fantômes » qui étaient dans le golfe, abandonnés mais flottant dans l’océan, toujours susceptibles de causer du tort aux espèces.

Éliminer les filets maillants et trouver une alternative respectueuse des vaquitas pourrait leur offrir une chance de survivre. Que la population soit capable de se rétablir à partir d’un nombre si faible d’individus est incertain. Mais le WWF-Mexico est déterminé à leur donner une chance et le WWF-Canada est fier de soutenir leurs efforts.


Comments are closed