WWF-Canada Blogue:
Accueil

Bâtir un monde où les humains pourront vivre en harmonie avec la nature


Tragédie des feux de brousse en Australie – et comment vous pouvez aider

Feux de brousse à Bowraville, Nouvelle-Galles du Sud, Australie, en novembre 2019 © Adam Dederer

Cela fait des mois que les Canadien.ne.s suivent avec tristesse la tragédie des feux de brousse qui ravagent l’Australie. Ces feux d’une intensité grandissante sont accélérés par les dérèglements du climat; brûlant dans tout le continent, ils ont déjà fait 26 victimes humaines et rasé des milliers et maison sur plus de 10 millions d’hectares, soit la superficie du Guatemala.

Les pertes en vie animale dépassent l’imagination, puisqu’on estime que plus d’un milliard d’animaux ont péri, selon l’évaluation scientifique du Fonds mondial pour la nature (WWF-Australie) et de l’Université de Sydney. Et le pays n’a toujours pas franchi la moitié de son été chaud et sec, si propice aux feux de brousse.

Il y a toujours eu des feux de brousse en Australie. Bien que les dérèglements climatiques ne les allument pas directement, les mois de sécheresse sévère et les vagues de chaleur records rendus plus fréquents, prolongés et intenses par la crise climatique grandissante ont créé les conditions qui leur ont permis d’atteindre cette ampleur destructrice.

Comme si le portrait n’était pas assez noir, les rapports du Global Carbon Project, un projet de recherche mondial sur les gaz à effet de serre basé en Australie, avancent que le CO2 libéré par les feux correspond déjà aux deux-tiers des émissions annuelles du pays.

Simon Adamczyk, un secouriste de la faune d’Adélaïde, aide un koala dans une forêt en feu près de Cape Borda, sur l’île Kangourou, au large de la côte sud-ouest de l’Australie.
© David Mariuz/AAP

D’ici à ce que les feux se calment, la portée des dommages reste inconnue, mais le WWF-Australie travaille déjà à des solutions à court et à long terme. Des fonds sont dirigés vers des partenaires spécialisés dans le sauvetage et les soins aux animaux pour sauver les koalas (qui ont perdu 30 % de leur population dans les feux), les kangourous, les wombats et d’autres espèces emblématiques de l’Australie, dont plusieurs ne se retrouvent nulle part ailleurs au monde.

Parallèlement au sauvetage d’urgence, le WWF-Australie élabore des plans de rétablissement pour quand les feux seront éteints. On y planifie la restauration des forêts et des autres habitats ayant subi des dommages, l’arrêt de la déforestation, le développement du réseautage des habitats et l’amélioration de la gestion des feux par les autorités rurales et autochtones.

Les Canadien.ne.s qui veulent contribuer à ces efforts peuvent donner directement via le Fonds mondial pour la nature au Canada (WWF-Canada). Nous vous enverrons un reçu pour fins d’impôt et votre don sera envoyé à nos collègues en Australie.

L’aide pour les urgences ponctuelles est d’une importance vitale, mais étant donné le rythme et l’envergure de la crise climatique, nous devons nous assurer que nos décisions quotidiennes appuient le bien-être de la nature et réduisent l’utilisation de combustibles fossiles.

L’Australie, le Canada et le reste du monde doivent agir maintenant pour nous protéger des sinistres causés par les feux, les inondations et les autres impacts climatiques qui ne vont qu’empirer. C’est pourquoi le WWF travaille sur des solutions novatrices fondées sur la nature pour aider à répondre aux dérèglements climatiques en conservant les habitats et en sauvegardant les espèces.


Comments are closed